Qui est Sylvia Pinel ?

Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires entre 2014 et 2016, est à l'origine de la loi portant son nom. Mais qui est-elle vraiment ? Quel est son parcours ? Eclairage sur son parcours atypique.
Accueil / Qui est Sylvia Pinel ?

Sylvia Pinel est la personnalité politique à l’origine de la loi Pinel. Députée du Tarn-et-Garonne, elle est née à L’Union, en région toulousaine, le 28 septembre 1977. Elle a fait ses études au lycée Michelet de Montauban. Elle a obtenu un DESS de droit privé en contentieux et arbitrage à l’université Toulouse 1 avant de décrocher un DEA en droit privé, fondamental et européen à l’université de Limoges. Son père, Michel Pinel, était conseiller municipal à Gargas en Haute-Garonne.

Le parcours politique sans faute de Sylvia Pinel

Une proposition de Sylvia PinelTrès ancrée dans la vie politique locale depuis 2002, elle s’est notamment démarquée auprès de Jean-Michel Baylet, homme politique et actionnaire du groupe La Dépêche du Midi. Ce dernier l’embauche à ses côtés alors qu’elle n’a que 24 ans et la promeut en 2004 chef de cabinet. Mais c’est en 2007 que Sylvia Pinel est placée sous le feux des projecteurs : elle est la Benjamine de la nouvelle Assemblée Nationale. Elle a en effet été élue en tant que députée de la seconde circonscription du Tarn-et-Garonne en Midi-Pyrénées.

Elle se fait quelque peu remarquer durant son mandat en s’abstenant lors du vote sur la loi Hadopi ou en proposant d’abroger la loi du 26 Brumaire an VIII, celle-ci mentionnant que « toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation ». Sylvia Pinel a conservé son siège de députée en juin 2012.

La consécration : Pinel devient ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité en 2014

Jean-Marc Ayrault, alors tout frais Premier Ministre en 2012, a décidé de la nommer Ministre déléguée à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme. Sous pression lors des Législatives de 2012 – elle devait quitter son poste en cas de défaite – Sylvia Pinel a conservé son mandat de députée de la seconde circonscription du Tarn-et-Garonne avec brio, remportant près de 60 % des suffrages face à la candidate du Front National, Marie-Claude Dulac. Quelques jours plus tard, elle est confortée en tant que Ministre à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme.

Avec l’arrivée de Manuel Valls à la tête du Gouvernement, elle change de portefeuille et se voit confier le Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires. Elle succède à Cécile Duflot le 2 avril 2014. Cette dernière, en désaccord avec l’orientation politique du nouveau Premier Ministre, a préféré céder sa place.

Après avoir reconnu que le secteur traversait une « crise violente, profonde et installée », la nouvelle Ministre Sylvia Pinel a expliqué vouloir « restaurer la confiance ».

Le passage de Sylvia Pinel au ministère du Logement

L’action de Sylvia Pinel à la tête du ministère du Logement et de l’Égalité des territoires a été mouvementée. Après la cataclysmique loi Duflot, son rôle fut de détricoter la loi et de la rendre plus attractive, afin de rassurer les investisseurs qui avaient fui le secteur. Dès le 25 juin 2014, elle frappe un grand coup en réformant le zonage de la loi Duflot.

Un rôle mené de main de maître, tant la loi a changé le cours du marché immobilier. C’est bien simple, depuis sa promulgation en septembre 2014, la loi est un véritable succès. Bien sûr, les premiers mois, les professionnels étaient sceptiques. Mais Sylvia Pinel a su les convaincre, en apportant la souplesse demandée.

Ce changement était attendu par les investisseurs, qui le lui ont bien rendu. Les mises en chantier sont, depuis, en augmentation constante, tout comme le volume des transactions. Les taux d’intérêt, historiquement bas tout au long de son passage comme ministre, ont facilité la tâche du dispositif.

Jacques Mézard va s’appuyer sur la loi Pinel

Sylvia Pinel a été remplacée par Emmanuelle Cosse, ex patronne d’Europe Écologie Les Verts, le 11 février 2016. Elle décide de représenter le Parti Radical de Gauche aux primaires de la gauche pour les Présidentielles de 2017. Créditée de 5% environ des intentions de vote pour le premier tour, Sylvia Pinel a pu ainsi profiter d’une tribune en or pour exposer ses idées. Son programme fiscal était fortement orienté vers les entreprises et affichait une volonté de renforcer les dispositifs de défiscalisation dans le logement.

Depuis Juillet 2017 – après la démission de Richard Ferrand le 19 juin – c’est Jacques Mézard qui occupe la fonction de Ministre de la cohésion des territoires. La loi qu’il souhaite mettre en vigueur dès 2018 reprend les grandes lignes de la loi Pinel. Une preuve que ce dispositif a porté ses fruits.