François Fillon

François Fillon a été Premier ministre de Nicolas Sarkozy de mai 2007 à mai 2012. Bien qu'il ait fait trois mandats, il a été le seul Premier ministre de ce quinquennat.
Accueil / François Fillon

Sa carrière professionnelle

Titulaire d’une maîtrise et d’un diplôme d’études approfondies en droit public, François Fillon a commencé sa carrière, en 1976, comme assistant parlementaire de Joël Le Theule. Il a ensuite occupé le poste de chef adjoint du cabinet de ce dernier, de 1978 à 1980, lorsqu’il était ministre des Transports puis de la Défense.

En 1981, alors âgé de 27 ans, François Fillon est élu député de la Sarthe et devient le plus jeune élu de l’Assemblée nationale. En 1990, il deviendra président du Conseil général de la Sarthe.

Un habitué des ministères

carrière-politique-francois-fillonAvant d’être nommé Premier ministre, François Fillon a travaillé dans plusieurs ministères. De mars 1993 à mai 1995, il a été ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement de Balladur. Il a ensuite occupé le poste de ministre des Technologies de l’information et de la Poste en 1995 puis ministre délégué chargé de la Poste, des Télécommunications et de l’Espace de novembre 1995 à juin 1997 dans les gouvernements Juppé.

Après être devenu secrétaire national du Rassemblement Pour la République, RPR, en 1997, il est nommé ministre des Affaires sociales, du travail et de la solidarité en 2002 dans le gouvernement de Raffarin. Un mandat marqué par la réforme des retraites. En 2004, il devient ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et tentera de réformer le système éducatif français avec la loi d’orientation.

Son passage à Matignon

Le 18 mai 2007, suite à l’élection de Nicolas Sarkozy, François Fillon est nommé Premier ministre. Il le restera durant tout le quinquennat et nommera trois gouvernements successifs.
Au cours de ces 5 années, il a lancé plusieurs réformes et notamment la révision générale des politiques publiques, RGPP.
Il a également été favorable à la réduction du nombre de fonctionnaires en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
Enfin, en 2010, il réforme les retraites et fait passer l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans.

Ses différents gouvernements

Gouvernement Fillon III – 14 novembre 2010 – 10 mai 2012

Ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes : M. Alain Juppé
Ministre de la défense et des anciens combattants : M. Gérard Longuet

Ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement : M. François Fillon
-> Ministre auprès du ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports : M. Thierry Mariani
-> Ministre auprès du ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement : M. Benoist Apparu

Garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés : M. Michel Mercier
Ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration : M. Claude Guéant

Ministre de l’économie, des finances et de l’industrie : M. François Baroin
-> Ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique : M. Eric Besson

Ministre du travail, de l’emploi et de la santé : M. Xavier Bertrand
Ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative : M. Luc Chatel
Ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l’État, porte-parole du Gouvernement : Mme Valérie Pécresse
Ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire : M. Bruno Le Maire
Ministre de la culture et de la communication : M. Frédéric Mitterrand
Ministre des solidarités et de la cohésion sociale : Mme Roselyne Bachelot-Narquin
Ministre du logement et de la ville : Mme Christine Boutin
Ministre de la fonction publique : M. François Sauvadet
Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche : M. Laurent Wauquiez
Ministre de la ville : M. Maurice Leroy
Ministre des sports : Mme Chantal Jouanno

Gouvernement Fillon II – 19 juin 2007 – 13 novembre 2010

Ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat : M. Jean-Louis Borloo
-> Secrétaire d’État chargé du logement et de l’urbanisme, auprès du ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat : M. Benoist Apparu

Ministre d’État, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés : Mme Michèle Alliot-Marie
Ministre des affaires étrangères et européennes : M. Bernard Kouchner

Ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi : Mme Christine Lagarde
-> Ministre auprès de la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, chargé de l’industrie : M. Christian Estrosi
-> Secrétaire d’État chargé de l’emploi, auprès de la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi : M. Laurent Wauquiez

Ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : M. Brice Hortefeux
Ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique : M. Éric Woerth
Ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l’État : M. François Baroin
Ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en oeuvre du plan de relance : M. Patrick Devedjian
Ministre de l’éducation nationale, porte-parole du Gouvernement : M. Luc Chatel
Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche : Mme Valérie Pécresse
Ministre de la défense : M. Hervé Morin
Ministre de la santé et des sports : Mme Roselyne Bachelot-Narquin
Ministre du logement et de la ville : Mme Christine Boutin
Ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche : M. Bruno Le Maire
Ministre de la culture et de la communication : M. Frédéric Mitterrand
Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire : M. Éric Besson
Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire : M. Michel Mercier
Ministre de la jeunesse et des solidarités actives : M. Marc-Philippe Daubresse

Gouvernement Fillon I – 17 mai 2007 -18 juin 2007

Ministre d’État, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables : M. Alain Juppé
Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi : M. Jean-Louis Borloo
Ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : Mme Michèle Alliot-Marie
Ministre des affaires étrangères et européennes : M. Bernard Kouchner
Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du codéveloppement : M. Brice Hortefeux
Garde des sceaux, ministre de la justice : Mme Rachida Dati
Ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité : M. Xavier Bertrand
Ministre de l’éducation nationale : M. Xavier Darcos
Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche : Mme Valérie Pécresse
Ministre de la défense : M. Hervé Morin
Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports : Mme Roselyne Bachelot-Narquin
Ministre du logement et de la ville : Mme Christine Boutin
Ministre de l’agriculture et de la pêche : Mme Christine Lagarde
Ministre de la culture et de la communication, porte-parole du Gouvernement : Mme Christine Albanel
Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique : M. Éric Woerth

Après Matignon

election-presidentielle-fillonEn juin 2012, Nicolas Sarkozy n’ayant pas été réélu à l’élection présidentielle, François Fillon est élu député de la 2e circonscription de Paris. La même année, il se présente à la présidence de l’UMP face à Jean-François Copé. Mais suite à une polémique sur les résultats de l’élection, il s’efface devant son adversaire.

En 2017, après avoir été élu aux primaires de l’UMP en novembre 2016, il se présente aux élections présidentielles. Mais face à l’affaire concernant l’emploi d’assistance parlementaire de sa femme, rapidement renommé « l’affaire Fillon », sa campagne est quelque peu compliquée. Il sera battu au premier tour par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Il se tient depuis en retrait de la vie politique française.