Jacques Mézard, l’homme du logement ?

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a fort à faire pour réformer la politique du logement. Le prolongement de la loi Pinel jusqu'au 31 décembre 2021, la construction de 80 000 logements pour les jeunes ou encore la création d'un "bail mobilité", entre autres, doivent permettre de créer le choc d'offre voulu par le président.
Parviendra-t-il à porter les réformes nécessaires et convaincre les acteurs du marché immobilier ? Regard sur cet homme politique placé sous le feu des projecteurs.

Jacques Mézard ministre Cohésion des territoires

 

Jacques Mézard, du Cantal au Gouvernement

Né le 3 décembre 1947 à Aurillac, la préfecture du Cantal, Jacques Mézard a gravi progressivement les échelons de la vie politique avant de devenir le ministre de la Cohésion des territoires. D’abord avocat, il est élu conseiller municipal de sa ville natale à 36 ans puis Président de la Communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac et enfin sénateur du Cantal en 2008. Fort de l’expérience acquise grâce à ses différentes fonctions, il prend la présidence du groupe parlementaire RDSE (Groupe du Rassemblement démocratique et social européen), composé de 17 sénateurs en septembre 2011.

Il prend position contre l’amendement pour l’interdiction des néonticotinoïdes, le fameux pesticide tueur d’abeilles, lors du vote parlementaire. Plus récemment, il a été à l’origine d’une proposition de loi concernant le zonage des communes classées en revitalisation rurale. En effet, il a souhaité qu’elles soient restaurées comme avant l’adoption par le Parlement de la loi de finances rectificative du 29 décembre 2015.

Issu d’une famille politique affiliée au parti radical de gauche, il apporte son soutien à Emmanuel Macron, candidat du mouvement En Marche!, pendant les élections présidentielles de 2017. Après la nomination de ce dernier en tant que huitième président de la Vème République, Jacques Mézard est promu ministre de l’Agriculture. Ce poste qui pourrait correspondre aux connaissances et à l’expertise du monde agricole qu’il a acquises dans son Cantal natal, région dont l’économie repose principalement sur ce secteur d’activité.

Nomination et action gouvernementale

Son mandat de sénateur prend fin le 17 juin 2017 lorsqu’il devient un membre du Gouvernement sous la présidence d’Emmanuel Macron. D’abord nommé en tant que ministre de l’Agriculture le 17 mai 2017 dans le Gouvernement Philippe I, il fait ses premières armes au sein de l’exécutif. Un poste qui sera de courte durée puisque le 21 juin 2017, il succède à Richard Ferrand au sein du ministère de la Cohésion des territoires. Ce dernier prend les fonctions de chef de file du groupe parlementaire LREM à l’Assemblée nationale, avec 308 voix et aucun autre candidat.
Le 17 août 2017, Jacques Mézard poste sa déclaration de situation patrimoniale sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, comme l’ensemble des membres du Gouvernement.

Afin de mener les réformes nécessaires pour le logement, Jacques Mézard est secondé par Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires. Leur premier grand chantier a été le projet de « loi logement », dont la mise en place a nécessité la concertation de plusieurs professionnels du secteur. Cette démarche visait à mieux cibler les problèmes du marché, de ses acteurs et répondre à leurs attentes de manière adéquate.

Il en est ressorti un projet de loi qui prévoit le prolongement du dispositif Pinel en version recentrée, la construction de 80 000 logements pour les étudiants et les jeunes actifs et la création d’un « bail mobilité ». Autant de mesures qui seront présentées au Conseil des ministres puis au Parlement, pour le premier trimestre 2018 comme le souligne Julien Denormandie : « Nous avons un projet de loi en préparation que nous présenterons mi-décembre en Conseil des ministres ». Jacques Mézard est attendu au tournant : il doit convaincre les maires de France, désormais méfiants à la suite de l’annonce de la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici à 2020.

Jacques Mézard :
Né le 3 décembre 1947 à Aurillac
Conseiller général du Cantal de 1994 à 2008
Président de la communauté d’agglomération du Bassin d’Aurillac
Sénateur du Cantal, Président du groupe sénatorial RDSE de 2008 à 2017
Ministre de l’Agriculture du gouvernement Phillipe I, du 17 mai au 19 juin 2017
Ministre de la Cohésion des territoires du gouvernement Philippe II depuis le 21 juin 2017

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements