Julien_Denormandie_ministre-logement

Julien Denormandie

Proche d'Emmanuel Macron, Julien Denormandie a été nommé Ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement le 16 octobre 2018, dans le gouvernement II d'Edouard Philippe.
Accueil / Julien Denormandie

Crédits : Jacques Paquier / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

Son parcours politique

Julien Denormandie est né le 14 août 1980 à Cahors, dans le Lot. Après son baccalauréat, il fait des études dans l’ingénierie rurale et devient ingénieur des eaux-et-forêts en 2004. Il rejoint alors rapidement Bercy où il collabore à la Direction des relations économiques extérieures.

En 2008, il devient, conseiller économique puis adjoint au chef du service économique à l’ambassade de France au Caire.

En 2012, il est de retour à Bercy, en tant que conseiller auprès de Pierre Moscovici, alors ministre de l’économie et des finances. C’est à cette époque qu’il est repéré par Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Élysée et que les deux hommes se lient d’amitiés.

Un fidèle d’Emmanuel Macron

Ainsi, en 2014, lorsqu’Emmanuel Macron est nommé ministre de l’Économie, il l’appelle à ses côtés. Julien Denormandie devient alors son directeur adjoint de cabinet. Un poste qu’il va occuper jusqu’en 2016. En mars de cette année, il démissionne pour participer à la création du mouvement « En marche ! ». Il en deviendra d’ailleurs le secrétaire général adjoint. Considéré comme à l’origine du mouvement, il jouera un rôle primordial dans l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence.

Son rôle au sein du Gouvernement

Le 21 juin 2017, peu de temps après l’élection d’Emmanuel Macron, Julien Denormandie est nommé secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard. En septembre, il présente le plan logement du quinquennat. Parmi les mesures annoncées, on retiendra notamment :

  • La reconduction du dispositif Pinel
  • La création du bail mobilité
  • L’augmentation de la construction de logements sociaux
  • La création de 80 000 logements pour les jeunes

On lui reprochera aussi les coupes budgétaires subies par le secteur.

Julien_Denormandie-dispoitif
Crédits : Jacques Paquier / CC BY
(https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

Le 16 octobre 2018, lors du remaniement ministériel, il est alors nommé ministre délégué auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, chargé de la Ville et du Logement.

Si au début du quinquennat, on le blâmait de ne pas maîtriser son secteur, en 2019, il parvient à négocier des coupes budgétaires moins fortes que prévu et est considéré comme un expert dans son domaine.

Il sera, tout de même, parmi les ministres recadrés par Édouard Philippe au sujet du report de la réforme des APL, pour cause de mauvaise gestion.

Le dispositif Denormandie

En décembre 2018, il met en place la loi Denormandie destinée à redynamiser les villes moyennes françaises et à lutter contre les logements vacants.

Entré en vigueur le 1er janvier 2019, ce nouveau dispositif vient compléter le dispositif Pinel dans l’ancien. L’objectif est d’encourager les contribuables à acheter des logements anciens et en très mauvais état pour les rénover puis les mettre en location, en contrepartie, ils bénéficieront d’une réduction d’impôt. Parmi les conditions à respecter :

  • Le bien doit se situer dans une commune bénéficiant du Plan Action Cœur de Ville ou ayant signé une Opération de Revitalisation du Territoire.
  • Les travaux de rénovation doivent représenter au moins 25 % du prix du bien.
  • Le propriétaire doit s’engager à louer son bien 6, 9 ou 12 ans pour pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 % du prix du bien.
  • Le propriétaire devra respecter des plafonds de loyers et de revenus des locataires.
  • Le montant total de l’investissement ne doit pas dépasser 300 000 € par an.

Afin de donner un coup de pouce à ce dispositif, la Loi de finances 2020 est venue proroger la loi Denormandie jusqu’au 31 décembre 2022 et assouplir ses conditions d’éligibilité (source : la-loi-denormandie.immo).

Plus d’informations sur les figures politiques françaises en lien avec l’immobilier