Jean Castex

Homme de l'ombre, Jean Castex évolue depuis de nombreuses années dans le paysage politique français, tant à l'échelle locale que nationale. Engagé à droite et ayant notamment travaillé auprès de Xavier Bertrand et du Président Nicolas Sarkozy, il a su, une fois de plus, faire ses preuves en menant les dossiers concernant la sortie du confinement suite à la crise sanitaire du Covid-19. Ayant gagné la confiance d'Emmanuel Macron, il est nommé Premier ministre au gouvernement le 03 juillet 2020.
Accueil / Jean Castex

Crédits Photo en-tête : © Service photo premier ministre, gouvernement.fr

Sa carrière professionnelle

Par erio tac France 
— Travail personnel ,
CC BY-SA 3.0,
https://commons.wikimedia.org/
/wiki/File:Jean_Castex_prades.jpg

Tout d’abord diplômé en histoire dans la ville de Toulouse, Jean Castex, natif de Vic-Fezensac dans le Gers, va rapidement rejoindre la capitale pour y obtenir son diplôme en Sciences politiques puis sa maîtrise de droit public. De là, il intégrera l’ENA dont il sortira promu en 1991 (promotion Victor Hugo). C’est cette même année qu’il obtiendra son premier poste au sein de la Cour des comptes, pour laquelle il travaillera de nouveau en 1994 et 2008.

Mais peu enclin à construire toute sa carrière dans les hautes administrations parisiennes, il rejoindra très vite la province, et occupera successivement les postes de Directeur des Affaires sanitaires et sociales dans le Var, Secrétaire général de la préfecture du Vaucluse et sous-préfet chargé de la politique de la ville, puis Président de la chambre régionale des comptes d’Alsace. En 2004, sous Jacques Chirac, il fait son retour à Paris en devenant Directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins. C’est notamment lui qui introduira un principe qui fait encore débat aujourd’hui : celui de la notion d’objectifs et de rentabilité dans l’hôpital. Suite à l’élection de Nicolas Sarkozy, il rejoindra le ministère de la Santé en devenant Directeur de cabinet de Xavier Bertrand, puis le suivra au même poste au ministère du Travail, des relations sociales et de la solidarité entre 2007 et 2008. En 2010, Jean Castex deviendra finalement Conseiller social du Président Nicolas Sarkozy, puis, l’année d’après, Secrétaire général adjoint de l’Elysée.

À la fin du mandat du Président sortant, Jean Castex rejoindra à nouveau la Cour des Comptes qu’il ne quittera pas durant 5 ans et où il occupera le poste de Conseiller Maître. En parallèle de cela, Jean Castex se lance tout de même en politique au niveau local et c’est un franc succès malgré son parachutage (pratique qui ne plaît habituellement pas aux électeurs locaux). En 2008, il devient ainsi pour la première fois maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, sous étiquette UMP, où il sera réélu en 2014 et 2020. Il occupera également les fonctions de Conseiller régional dans le Languedoc-Roussillon, ainsi que celles de Conseiller départemental dans le canton des Pyrénées Catalanes. Sa carrière politique prendra de nouveau un virage national en 2017, lorsqu’il se verra confier le poste de Délégué interministériel aux Jeux olympiques et Paralympiques. Un an plus tard, il sera également nommé Délégué interministériel aux grands événements sportifs et toujours un an plus tard, en 2019, il deviendra Président de l’Agence Nationale du Sport. En 2020, le Président Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe le sollicitent afin de gérer la sortie de la France de sa période de confinement suite à la crise sanitaire du coronavirus.

Son passage à Matignon

Dans l’idée de redonner un second souffle à son mandat, le Président Emmanuel Macron nomme Jean Castex Premier ministre le 03 juillet 2020, suite à la démission de son prédécesseur Edouard Philippe et de son gouvernement. Celui que l’on appelle depuis quelques semaines « Monsieur déconfinement » ou encore « Le Déconfineur » nomme son nouveau gouvernement dès le lundi 06 juillet 2020. Lors de sa première interview télévisée au soir de sa nomination, Jean Castex affiche ses ambitions. Il n’a pas accepté ce poste « pour chercher la lumière » mais bien pour « obtenir des résultats » afin que le pays puisse faire face « à la crise économique qui s’annonce ».

En savoir plus sur les différents gouvernements

Son gouvernement

Depuis le 06 juillet 2020 :

  • Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : M. Jean-Yves Le Drian
  • Ministre de la Transition écologique : Mme Barbara Pompili
  • Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports : M. Jean-Michel Blanquer
  • Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance : M. Bruno le Maire
  • Ministre des Armées : Mme Florence Parly – Ministre de l’intérieur : M. Gérald Darmanin
  • Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion : Mme Elisabeth Borne
  • Ministre des Outre-mer : M. Sébastien Lecornu
  • Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec le collectivités territoriales : Mme Jacqueline Gourault
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice : M. Eric Dupont-Moretti
  • Ministre de la culture : Mme Roselyne Bachelot
  • Ministre des Solidarités et de la Santé : M. Olivier Véran
  • Ministre de la Mer : Mme Annick Girardin
  • Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation : Mme Frédérique Vidal
  • Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : M. Julien Denormandie
  • Ministre de la Transformation et de la Fonction publique : Mme Amélie de Montchalin
  • Ministre délégué auprès du Premier ministre, en charge des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne : M. Marc Fesneau
  • Ministre déléguée auprès du Premier ministre, en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances : Mme Elisabeth Moreno
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité : M. Franck Riester
  • Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, en charge du Logement : Mme Emmanuelle Wargon
  • Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, en charge des Transports : M. Jean-Baptiste Djebbari
  • Ministre déléguée auprès du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, en charge des Sports : Mme Roxana Maracineanu
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, en charge des Comptes publics : M. Olivier Dussopt
  • Ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, en charge de l’Industrie : Mme Agnès Pannier-Runacher
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, en charge des Petites et Moyennes Entreprises : M. Alain Griset
  • Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, en charge de la Mémoire et des Anciens combattants : Mme Geneviève Darrieussecq
  • Ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, en charge de la Citoyenneté : Mme Marlène Schiappa
  • Ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, en charge de l’Insertion : Mme Brigitte Klinkert
  • Ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en charge de la Ville : Mme Nadia Hai
  • Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, en charge de l’Autonomie : Mme Brigitte Bourguignon
  • Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, Porte-parole du Gouvernement : M. Gabriel Attal

Plus d’informations sur les figures politiques françaises en lien avec l’immobilier