Suivez-nous :

Face à la guerre commerciale, la pierre reste un refuge pour les investissements

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Avec une croissance à la baisse et des tensions commerciales sino-américaines plus fortes que jamais, les investisseurs risquent de se montrer plus frileux en 2019. Si l’assurance-vie et la Bourse apparaissent comme des placements risqués, la pierre reste une bonne alternative.
Accueil / Actualités / Face à la guerre commerciale, la pierre reste un refuge pour les investissements

Sur fond de guerre commerciale déclarée par les Etats-Unis à ses principaux partenaires économiques, l’OCDE a revu à la baisse ses prévisions. La croissance pour 2019 ne dépassera pas 3.2 %. Une annonce qui vient ajouter des nuages au ciel gris de la situation commerciale actuelle. En effet, rien dans les prédictions de l’OCDE et du FMI n’encourage les investisseurs et les entreprises à mettre la main à la poche. Si les entreprises ne savent pas sous quelles conditions, elles pourront exporter leurs produits, les investissements vont se faire rares. Conclusion pour 2019, mieux vaut éviter les placements en Bourse et autres produits financiers soumis aux fluctuations des marchés.

La pierre, un placement solide

Si l’assurance-vie constituait, jusqu’à présent, un refuge judicieux pour les investisseurs, le vent serait sur le point de tourner. Les taux de rendement sont à la baisse et la volatilité des marchés financiers décourage bien des épargnants. Plutôt que d’attendre une amélioration de la situation, pourquoi ne pas changer son fusil d’épaule ? La pierre, souvent délaissée pour son rendement jugé trop faible, attire de plus en plus. Elle est désormais devenue la voie la plus séduisante en matière d’investissement.

pierre-papier-guerre commerciale

Le bon moment pour investir

Avec des crédits à taux très bas et un marché locatif dynamique, toutes les conditions sont réunies pour que les investisseurs sautent le pas et se tournent vers la pierre. En effet, l’immobilier est un placement sûr, non soumis aux aléas de la conjoncture économique et des politiques commerciales internationales. Investir dans l’immobilier est une bonne stratégie pour qui souhaite des rendements solides, pérennes et à moindres frais. Contrairement aux produits financiers, il s’agit d’un investissement à long terme, mais qui peut s’avérer très intéressant sur le plan fiscal. Tout comme l’assurance-vie, l’investissement immobilier présente des avantages en matière de défiscalisation, notamment grâce aux dispositifs Pinel et Censi-Bouvard.

Pierre-pierre ou pierre-papier ?

Toutefois, acheter un bien immobilier demande du temps (pour prospecter) et de l’argent (acquérir un appartement ou une maison requiert un apport conséquent), mais il s’agit d’un placement intéressant qui génère des revenus fonciers et assure la constitution d’un patrimoine. Cependant, avant d’investir, il faut se poser les bonnes questions et être prêt à gérer efficacement son patrimoine. Pour les investisseurs peu enclins à donner de leur temps, en plus de leur argent, la pierre-papier est une bonne alternative. Il s’agit d’un placement immobilier, autrement dit investir dans la pierre sous forme de part.

6.2 milliards d’euros
c’est le montant total d’acquisitions en SCPI (pierre-papier) réalisé en Europe en 2018, dont 42.6 % en Ile-de-France.

Le placement immobilier, une alternative qui a la côte

Concrètement, comment fonctionne la pierre-papier ? Il existe quatre façons d’investir : SCPI, OPCI, Sicav et SIIC. Chacune de ces formules présente des avantages. Sur le plan fiscal, les gains issus de la pierre-papier s’alignent sur ceux de la pierre-pierre en étant déclarés comme des revenus fonciers. Pour résumé, l’investisseur engage une certaine somme d’argent et se joint à d’autres investisseurs pour acheter un bien immobilier, par l’intermédiaire d’une société de gestion. Il possède donc une ou plusieurs parts et touche, par la suite, le fruit de son placement sous forme de dividendes, de loyers perçus ou encore de réductions de frais, selon le cas. Contrairement à un investissement direct dans l’immobilier, on peut se lancer dans la pierre-papier avec seulement quelques milliers d’euros. Cette méthode permet également ne pas avoir à se préoccuper de la rentabilité du placement immobilier. En pierre-papier, la gestion du bien est déléguée. L’investisseur ne récolte que les bénéfices. Autre point intéressant, les placements en pierre-papier concernent en majorité des biens à usage professionnel. Un rendement qui peut s’avérer alléchant quand on sait que le prix du loyer au mètre carré est supérieur à celui de l’immobilier résidentiel.

Si la situation économique ne repart pas à la hausse, miser sur la pierre pourrait être la meilleure stratégie à adopter dans les mois à venir. Qu’on se le tienne pour dit.

Pas de commentaire