Suivez-nous :

25 % des Français veulent investir dans la pierre dans les 12 prochains mois

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
En dépit du contexte économique actuel, inflationniste et mitigé, l'immobilier reste plus que jamais LA valeur refuge des Français. Un quart d'entre eux cible la pierre pour y investir au cours de l'année à venir. Avec néanmoins des attentes renouvelées sur la typologie des biens immobiliers recherchés, influence directe de la crise sanitaire.
Accueil / Actualités / 25 % des Français veulent investir dans la pierre dans les 12 prochains mois

Objectifs résidence principale et investissement locatif

Alors que les taux d’intérêt d’emprunt sont grevés depuis près d’un an par une tendance haussière continue, la pierre, elle, conserve son attrait par delà les vents et les marées conjoncturels.

Dans une étude réalisée en juin dernier en partenariat avec Harris Interactive, le réseau l’Adresse apprend qu’un quart des Français désire investir dans l’immobilier lors des 12 prochains mois. Pour 28 % et 25 % d’entre eux, ce sont respectivement l’acquisition de la résidence principale et le désir de se lancer dans l’investissement locatif qui guident leurs motivations patrimoniales. L’achat d’une résidence secondaire arrive ensuite avec 20 % des intentions.

Impact de la crise sanitaire : des attentes en mutation

Chamboulés par la crise sanitaire liée à la Covid-19, par les confinements qu’elle a engendrés et par le télétravail qu’elle a démocratisé, les Français révèlent de nouvelles envies quant à leur lieu de vie. Ainsi, les répondants sont :

  • 91 % à souhaiter un jardin ou une terrasse au même titre qu’une forte présence de luminosité ;
  • 90 % à vouloir privilégier la performance énergétique de leur futur logement ;
  • 87 % à cibler un bon aménagement de l’espace respectant l’accessibilité ;
  • 84 % à considérer importante l’adaptabilité de leur habitation à leurs convictions environnementales et à leurs consommations personnelles d’énergie.

Un fort besoin d’accompagnement par les professionnels de l’immobilier

Pour leur projet d’acquisition et dénicher le logement idoine, les Français confirment leur fort besoin de recourir à des professionnels de l’immobilier. Ils attendent plus spécifiquement de leur part :

  • Du conseil sur le financement et l’obtention d’un prêt (53 %) ;
  • D’être accompagnés après l’achat (44 %) ;
  • Des recommandations sur les rénovations (41 %) ;
  • Un suivi, après acquisition, sur la valeur du logement acheté (38 %) ;
  • Des suggestions et pistes sur l’aménagement (23 %).

Une faible connaissance des aides créées récemment

Parmi les Français interrogés au cours de cette étude L’Adresse-Harris Interactive, nombreux sont ceux parmi les locataires et les propriétaires à être informés sur les aides « traditionnelles » qui leur sont proposées pour accéder à un logement. Ainsi, dans le top 4 des dispositifs les plus connus, on retrouve :

  • Les aides personnalisées au logement, APL (85 %) ;
  • Le prêt à taux zéro, PTZ (79 %) ;
  • Le plan d’épargne logement, PEL (75 %) ;
  • MaPrimRenov’, chèque énergie (74 %).

Le logement de demain, encore plus cher ?

Conscients de l’augmentation constante qu’ont connu les prix de l’immobilier lors des dernières décennies, les Français se déclarent assez pessimistes quant à leur évolution future. Pour 67 % des sondés, les habitations seront encore plus chères à l’achat dans l’avenir et pour 62 %, elles se démontreront même plus onéreuses en location.

Un sentiment inflationniste qui ne semble pas pour autant bousculer leurs projets immobiliers. Les répondants discernent assez limpidement à quoi ressemblera leur logement de demain idéal. Il sera ainsi plus :

  • Connecté (61 %) ;
  • Economique en énergie et mieux isolé (61 %) ;
  • Ecologique (60 %) ;
  • Sécurisé (54 %)
  • Cocon (47 %).

« Les Français attendent beaucoup de leur futur lieu d’habitation et souhaitent investir dans des logements plus adaptés aux nouvelles habitudes de vie qui se sont développées depuis le Covid. Le lieu de résidence tend à devenir un véritable lieu de vie, de travail et de loisirs »

Brice Cardi, président de l’Adresse

En savoir plus sur l’investissement locatif

Pas de commentaire