Suivez-nous :

2019, une année de relance pour l’investissement locatif ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Après 2018 qui a vu le nombre de propriétaires souhaitant investir dans l'immobilier locatif nettement reculer, cette nouvelle année 2019 serait-elle celle de la relance du secteur ? Ne représentant plus que 13 % des transactions immobilières l'an passé, il se peut que les mesures prises dans le cadre de la loi Elan, ainsi que l'attractivité des taux de crédit toujours bas, favorisent de nouveaux projets.
Accueil / Actualités / 2019, une année de relance pour l’investissement locatif ?

Des taux d’emprunt toujours au plus bas

Malgré une légère remontée à la fin 2018, les taux d’emprunt immobilier restent toujours à leurs plus bas niveaux depuis de nombreuses années. En effet, les hausses constatées sur le mois de décembre 2018 ne dépassent pas les 0.02 % pour les emprunts sur 25 ans, et les 0.01 % pour ceux sur 10, 15 ou 20 ans. Les taux les plus attractifs n’ont quant à eux pas bougé comparé à ceux des mois précédents pour les crédits compris entre 7 et 15 ans. Il était donc possible en ce mois de décembre 2018 d’obtenir des crédits immobiliers à des taux de 0.48 % pour une durée de 7 ans, 0.70 % pour une durée de 10 ans, ou encore 0.95 % pour une durée de 15 ans. Les plus fortes hausses ont été repérées sur les emprunts de plus longue durée, sur 20 ou 25 ans par exemple, arrivant à des taux d’emprunt de 1.25 % et 1.40 %. Malgré cela, ils restent très intéressants pour les investisseurs. Les taux proposés à partir de ce début d’année 2019 devraient d’ailleurs continuer à s’inscrire dans cette tendance assez stable, sans faire de remontée importante. Un vrai argument pour les profils souhaitant investir dans des projets d’investissement locatif.

La loi Elan : des mesures pour faciliter le quotidien des propriétaires

La promulgation de la loi Elan en fin d’année 2018 a envoyé un signal positif aux propriétaires-bailleurs et à ceux souhaitant sauter le pas de l’investissement locatif. Grâce aux mesures qu’elle regroupe, elle pourrait en effet permettre au secteur de se redynamiser après une année 2018 quelque peu stagnante en termes d’investissements. En effet, l’investissement locatif ne représentait que 13 % des transactions immobilières l’an passé, contre 16 % un an plus tôt, en 2017. Parmi toutes les mesures favorables aux propriétaires-bailleurs, on retrouvera notamment la mise en place de « clauses résolutoires » qui permettront au propriétaire d’être mieux protégé face aux manquements de son locataire, ainsi que l’instauration d’un bail mobilité qui donnera plus de flexibilité au propriétaire-bailleur. Des éléments qui sauront séduire les potentiels nouveaux acheteurs souhaitant sauter le pas de l’investissement locatif en 2019.

13 %
13 %, c’est la part que représente l’investissement locatif dans l’ensemble des transactions immobilières effectuées en 2018, contre 86 % pour les achats de résidences principales, et 1 % pour les résidences secondaires.

Pas de commentaire