Prêt immobilier : bien choisir son assurance

La baisse des taux d’intérêts donne mécaniquement une part plus importante aux assurances. D’où l’importance d’en connaître les détails et de bien la choisir.

investissement-pinel

Lors de la contraction d’un prêt immobilier, l’emprunteur se voit proposer une assurance décès et invalidité. Cela permet de garantir le remboursement en cas d’accident grave entraînant des complications (invalidité totale ou partielle, etc…). Cependant, il n’est plus obligatoire de souscrire à l’assurance proposée par la banque émettrice du prêt.

D’autant que depuis la loi Hamon, il est possible de changer d’assurance au cours de la première année. Attention toutefois, la nouvelle assurance doit être au minimum équivalente aux niveau des prestations mais pour un coût moindre. Pour faire simple, il faudra justifier le changement d’assurance, et la banque peut le refuser.

Jusqu’à 25% du coût total

Avec l’effondrement des taux d’intérêt, la part de l’assurance sur le coût total de l’emprunt a explosé. Elle peut désormais représenter jusqu’à 25% du coût total. En fait, quand les taux étaient élevé, l’assurance ne représentait qu’un coût marginal des intérêts, en général aux alentours de 10%. Avec la baisse des taux, les intérêts sont moindre et la part de l’assurance grandit.

Il ne faut donc pas hésiter à comparer les assurances, mais aussi, et surtout, en prendre une dans une autre banque ou organisme. Le net fourmille de comparateur d’assurance, il ne faut pas hésiter à les utiliser.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements