Les quartiers du centre-ville de Toulouse :

Le centre-ville de Toulouse possède l’ensemble des atouts que peut posséder un quartier pour un investissement : commerces de proximités, transports en commun, équipements publics… Cependant c’est un quartier où les constructions neuves se font rares et le prix au m² y est très cher (pouvant dépasser le plafond de 5500 € le m² de la loi Pinel).

L’emblème de ce secteur est la place du Capitole, image historique de la ville de Toulouse, qui est aussi un lieu de rassemblement : concerts, célébrations de victoires sportives, diffusions de match… Mais le quartier ne se limite pas à cette place et se divise en zones très vivantes (bars, restaurants, commerces…) et zones calmes où la vie s’apparente à celle d’une vie de village.

L’hypercentre de Toulouse est en conclusion un patchwork d’ambiances et de niveaux de vie. C’est un secteur que nous conseillons dans le cadre d’un investissement dont l’objectif est d’agrandir son patrimoine. En effet, c’est un secteur qui valorisera à long terme votre bien mais qui peux diminuer la rentabilité de votre investissement dans le cadre d’un investissement Pinel.

Les secteurs de l’hypercentre :

Capitole

Le secteur Capitole est marqué par sa diversité. En effet, il regroupe certains quartiers populaires de Toulouse ainsi que certains des plus huppés.

Les Carmes et Esquirol : cette zone, particulièrement à la mode, regorge de restaurants, de petits commerces et de bars. Elle tire son âme de son marché en plein air, de ses grandes places et de ses nombreuses terrasses qui font le bonheur des Toulousains.
La place Wilson, Saint-Georges et Jean-Jaurès : centre névralgique de la ville avec le croisement des deux lignes de métro de Toulouse, cette zone est marquée par ses commerces luxueux, ses cinémas et sa fréquentation huppée.
Jeanne d’Arc, Sain-Sernin et Arnaud Bernard : où se trouve la basilique Saint-Sernin, l’un des plus beaux monuments de Toulouse, à la réputation mondiale. Les quartiers attenants sont vivants par leurs marchés et leurs modes de vie cosmopolites.

Amidonniers – Caffarelli

Quartier résidentiel, ce secteur, du fait de sa proximité des facultés, attire les étudiants mais aussi les familles charmées par les petites maisons de ville.

Les Amidonniers : proche de la Garonne, ce quartier très résidentiel est marqué par une véritable vie de quartier qui en fait un petit village.
Compans Caffarelli : proche des écoles et facultés de l’Université 1 de Toulouse, le quartier se compose d’un grand centre d’affaires, d’un centre de Congrès et d’Installations sportives. Le quartier recèle aussi en son sein un parc inscrit aux Jardins remarquables de France : le jardin japonais.

Chalet – Saint-Aubin – Matabiau – Saint-Etienne

Les extrêmes se rassemblent dans ce quartier qui présente des zones de vie populaire accolées aux quartiers les plus riches de la ville.

Les Chalets : ce quartier résidentiel est principalement composé de grandes maisons anciennes et de nouvelles maisons modernes. On y trouve aussi quelques petits ensembles de logements collectifs. Très résidentiel, ce quartier possède une véritable âme de village et l’un des plus vieux cafés de la ville. Cependant, il y a très peu de commerces et de zones d’activités.
Matabiau : le quartier de la gare est en pleine réhabilitation en vue de l’arrivée, en 2024, de la ligne à grande vitesse et de la construction d’un centre d’affaires européen. Le quartier reste toutefois empreint du rayonnement de la gare et de ce que cela implique : prostitution, vagabondage, nuisance sonores…
Saint-Aubin : le quartier de Saint-Aubin est l’une des zones qui conserve le plus une vie de quartier : de très nombreux commerces, des événements de quartier, un marché couru par tous les Toulousains, un théâtre, une salle de concert, de nombreux restaurants et bars.
Saint-Etienne : quartier luxueux de Toulouse, Saint-Etienne offre un cadre de vie bourgeois dans l’une des zones historiques de la ville.

Le quartier en quelques chiffres :

70 000 habitants
4 200 commerces et artisans
30 000 étudiants
130 000 piétons par heure le samedi au centre-ville de Toulouse

 

En savoir plus sur les autres quartiers toulousains :