Les Français regrettent l’encadrement des loyers

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Les Français regrettent l’encadrement des loyers

 

Lors de l’annonce du plan de relance de la construction fin août, Manuel Valls annonçait que l’encadrement des loyers serait abandonné afin de n’être appliqué qu’en région parisienne. 44 % des Francais regretteraient cette décision d’après un sondage Ipsos.


(Crédit photo : GaudiLab)

Après la protestation de certains élus locaux comme Martine Aubry (maire de Lille) ou Christophe Ferrari (président de la Communauté d’agglomération Grenoble Alpes Métropole), c’est donc au tour du grand public de contester la décision du premier ministre. Selon un sondage Ipsos commandé par la Fondation Abbé Pierre, 56% des Français souhaiteraient étendre ce dispositif à un maximum de villes. Ils ne seraient que 21% à approuver la décision du gouvernement.

Mesure phare de la loi ALUR, l’encadrement des loyers a soulevé de nombreux débats entre professionnels et associations dédiées au logement. À l’origine, la mesure devait concerner 28 grandes agglomérations.

Pas de commentaire