Immobilier : la mixité sociale prend un nouveau départ

Pour éviter le phénomène de ghettoïsation, tant pour les plus aisés que pour les plus pauvres, la loi pour l’égalité et la citoyenneté propose une nouvelle façon de favoriser la mixité sociale.

Jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de tentatives ont été faites, peu ont réussi. La loi Égalité et Citoyenneté, bientôt en discussion au Sénat, va essayer à son tour de mettre un terme au phénomène de ghettoïsation. D’autant que cette tendance touche désormais autant les plus précaires que les plus riches.

La solution proposée est de réserver 25% de logements sociaux, dans les quartiers non-prioritaires, au population en difficulté. Ainsi, ménages aisé et ménages précaires se retrouveront dans les mêmes lieux de vie. Aujourd’hui, ce taux est de 12% en Ile-de-France par exemple, et de 15% en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Cependant, la loi ne réglera pas tout, loin s’en faut. Si la mesure ci-dessus va permettre de rapprocher les ménages précaires des ménages aisés, l’inverse semble encore difficile à atteindre. Pour preuve, le nombre de maires refusant de construire des logements sociaux et préférant payer une amende ne faiblit pas. Il se trouve que ces communes hors-la-loi sont justement les plus riches.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements