Immobilier : la hausse des prix ville par ville

MeilleursAgents vient de publier la 92ème édition de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier résidentiel à Paris, en Île-de-France et dans les dix plus grandes villes de France. Le point sur ces chiffres clefs.

baromètre de hausse des prix immobilier

Le 92ème baromètre* de MeilleursAgents.com confirme la hausse des prix de ces derniers mois. Les chiffres montrent que Paris enregistre la plus forte hausse des prix de l’immobilier pour le mois de mai. On retrouve même le niveau records de juin 2011 pour la capitale, avec en moyenne 1,4% sur le mois. Une augmentation qui atteint +4,6% par rapport à janvier et +7,2% par rapport à l’année passée à la même période. Les grands appartements familiaux de trois pièces ou plus, rares sur le marché et recherchés ont logiquement vus leurs prix augmenter plus que la moyenne : +2% sur le mois de mai. La hausse se propage dans la petite couronne alors que les départements de la grande couronne ralentissent.

Une hausse raisonnable en province

Bordeaux, qui talonne Paris dans le classement affiche +1,3% en mai et près de 9% d’augmentation depuis le début d’année. Par rapport à l’année passée, la bordelaise est loin devant sa grande sœur francilienne avec une hausse de 11,8% depuis mai 2016. Les autres villes présentes dans le classement subissent des hausses de prix mais dans des proportions beaucoup plus raisonnables. Par ordre d’apparition Strasbourg (+0,9% en un mois), et Lille (+0,8%). Les autres villes françaises de tailles et population importantes n’ont pas subi de hausse particulière. On notera Nice par exemple avec une progression des prix dans l’immobilier de 0,6% en mai, Nantes de 0,5%, Lyon de 0,3%, Toulouse avec 0,2% et Marseille et Montpellier avec +0,1%.

Comment expliquer ces chiffres?

Les taux toujours extrêmement bas favorisent l’investissement. En parallèle, après une légère crispation pré-électorale du marché immobilier, l’élection de Emmanuel Macron a finalement généré l’évolution positive de plusieurs indicateurs économiques, ainsi la croissance, le chômage, l’inflation, qui contribuent ) la confiance des acteurs du marché. Une dynamique qui devrait se poursuivre permettant aux acheteurs de trouver des biens de qualité à des prix élevés mais rendus accessibles par de très bonnes conditions de financement. Reste a connaitre les décisions du gouvernement en matière d’immobilier et de fiscalité : qu’en sera-t-il du futur impôt sur la fortune immobilière, sensé toucher la rente immobilière? L’exonération de la taxe d’habitation sera-t-elle appliquée comme prévue à 80% des foyers français? Enfin, un point d’interrogation reste en suspend au dessus de la question de l’encadrement des loyers à Paris et Lille et de son éventuelle extension à d’autres grandes villes de Province. Autant de facteurs qui peuvent bousculer le marché…

*Ce baromètre est basé sur les promesses de vente signées entre le 1er et le 31 mai 2017 qui se transformeront en actes authentiques dans les 3 prochains mois.

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements