Jouissance

En immobilier, la jouissance est le droit de disposer librement d’un bien. Lié au terme d’usufruit, la jouissance ne possède pourtant pas les mêmes droits. Une personne qui a la jouissance d’un bien immobilier peut seulement en disposer, c’est-à-dire l’habiter ou non. Si elle décide de ne pas y habiter, elle n’a pas l’autorisation de Lire la suite…

En immobilier, la jouissance est le droit de disposer librement d’un bien.

Lié au terme d’usufruit, la jouissance ne possède pourtant pas les mêmes droits. Une personne qui a la jouissance d’un bien immobilier peut seulement en disposer, c’est-à-dire l’habiter ou non. Si elle décide de ne pas y habiter, elle n’a pas l’autorisation de louer le bien et donc d’en percevoir les loyers. Ce droit en revient à l’usufruitier. La personne qui bénéficie de la jouissance d’un bien n’est pas non plus autorisée à le vendre ou à le donner. C’est elle qui devra payer la taxe d’habitation et les charges liées au fonctionnement du logement.

La notion de jouissance est également présente dans les immeubles en copropriété. En effet, dans une copropriété, les lots sont composés de parties privatives et d’une quote-part sur les parties communes. Mais il arrive que des règlements de copropriété autorisent le propriétaire d’un lot à avoir la jouissance exclusive d’une partie commune, comme un jardin ou un balcon par exemple. On distingue alors le droit de jouissance des parties communes et le droit de jouissance exclusif d’un lot. Pour que cette jouissance soit remise en question (annulée ou modifiée), la décision doit être prise à l’unanimité par l’ensemble des copropriétaires lors de l’assemblée générale annuelle.

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements