Suivez-nous :

JO 2024 : où investir pour bénéficier de leur attractivité ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Dans deux ans, la France accueillera la plus importante compétition sportive au monde : les 23ème Jeux Olympiques et Paralympiques d'été. C'est à Paris, ville hôte, que se déroulera la grande majorité des épreuves, mais pas seulement. En effet, de nombreuses communes de région parisienne, mais aussi de grandes villes réparties dans tout l'hexagone, seront elles aussi à la fête. Sans oublier de mentionner Tahiti qui accueillera, pour la toute première fois, les épreuves de surf. Au courant depuis 2017, les Français ont-ils fait le choix de miser sur l'effet JO pour leurs investissements immobiliers ? Est-il encore temps d'acquérir des biens à proximité des sites olympiques pour en profiter ? Nous faisons le point sur le marché des villes concernées.
Accueil / Actualités / JO 2024 : où investir pour bénéficier de leur attractivité ?

L’île-de-France se transforme pour accueillir les JO en 2024

À l’été 2024, ce sont plus de 20 villes qui recevront les épreuves olympiques. Athlètes et spectateurs se presseront donc dans chacune d’entre elles, et ce, à travers tout le territoire, pour assister aux différentes compétitions. Si l’événement est, bien évidemment, synonyme de grande fête du sport sous toutes ses formes, c’est également, pour les villes sélectionnées, un véritable enjeu économique et un gage de transformation urbanistique. Si cette fois-ci, les organisateurs ont fait le choix de miser principalement sur des structures déjà existantes pour accueillir les compétitions, ou sur d’autres éphémères, pour coller à leurs engagements environnementaux, certaines transformations sont tout de même déjà lancées.

C’est en Seine-Saint-Denis que le changement est actuellement le plus flagrant, avec la construction du village olympique qui s’apprête à accueillir les dizaines de milliers de participants composant toutes les délégations. Dès l’année suivante, en 2025, ce sont quelque 2 200 logements, 100 000 m² de bureaux et 2 hôtels qui prendront la place du village olympique, faisant émerger de nouveaux quartiers au cœur des villes concernées, et notamment à Saint-Ouen.

À côté de cela, on peut également citer les travaux du Grand Paris Express, censé relier la région parisienne, grâce à son réseau de 66 nouvelles gares réparties sur 200 kilomètres, dès 2024. Si les travaux de ce nouveau moyen de transport ont finalement pris du retard, et si l’on est déjà certain que les futures lignes 16 et 17 ne seront pas en service à l’été 2024, il est fort à parier que l’impact de ces transformations, une fois les travaux terminés, se fera ressentir sur le marché immobilier local.

Investir dans Paris, une fausse bonne idée ?

JO 2024 : faut-il investir à Paris ?

C’est dans Paris même que se tiendra la grande majorité des épreuves olympiques. Pour les investisseurs souhaitant bénéficier, au plus près, de l’effet des JO sur leur acquisition immobilière, bonne ou mauvaise idée alors d’investir dans Paris intra-muros ? Si l’on sait que les prix pratiqués dans la capitale ont légèrement diminué ces derniers mois, faisant même repasser certains quartiers sous la barre historique des 10 000 € du m², les montants des biens y restent toujours conséquents. Si les Jeux Olympiques auront forcément un impact sur le marché, acheter dans Paris ne semble pourtant pas être la solution la plus adaptée. En effet, en choisissant d’acheter un bien immobilier dans Paris pour le louer, il faudra avoir la chance de tomber sur une très bonne affaire pour pouvoir espérer obtenir une rentabilité importante en peu de temps. Avec des prix au m² établis en moyenne à 10 191 € pour les appartements et à 10 867 € pour les maisons, un investisseur locatif pourra tabler sur une rentabilité brute moyenne de 3,4 %. Une des plus faibles de toute l’Île-de-France, sans parler des autres villes concernées par la tenue des épreuves olympiques et paralympiques.

Mais alors où investir pour bénéficier de l’effet porteur des Jeux Olympiques si ce n’est à Paris ?

La Seine Saint Denis en pôle position

Ce sont bien évidemment les villes limitrophes qui tirent actuellement leur épingle du jeu : Pantin, Saint-Ouen et Aubervilliers en tête de liste ! Même si les prix de l’immobilier y ont tous augmenté ces derniers mois, ils restent très largement en-dessous de ceux pratiqués dans Paris intra-muros, offrant ainsi de belles opportunités aux investisseurs. Du côté d’Aubervilliers par exemple, on peut observer des prix allant jusqu’à 4 200 € du m² dans les secteurs les plus demandés.

D’autres villes limitrophes bénéficient également de cet effet JO comme Nanterre, qui sera l’hôte de plusieurs épreuves qui se dérouleront dans son Arena. Prête à accueillir les athlètes et leurs futurs spectateurs, la ville l’est également pour l’arrivée de deux futures gares du Grand Paris Express (La Boule et La Folie) dans les années à venir, ainsi que pour celle du RER E dans moins d’une dizaine d’années. Profitant de cet essor impulsé par la tenue des Jeux Olympiques en 2024, Nanterre devient, elle aussi, de plus en plus attractive et cela se ressent lorsque l’on observe les prix de son marché immobilier. Sur les 5 dernières années, les biens ont augmenté en moyenne de 19,5 %. Proche du quartier d’affaires de la Défense, les professionnels de l’immobilier s’accordent à dire que la commune n’a pas fini son ascension. À noter donc lorsque l’on cherche à investir à proximité de Paris.

Pour les investisseurs ayant pour objectif de réaliser le placement le plus rentable en lien avec ces JO, il faudra se tourner vers la Seine-Saint-Denis. Saint-Denis, Le Bourget, ou encore La Courneuve, c’est à ces communes-là qu’il faut vous intéresser. En effet, du côté de ces 3 villes « olympiques », les prix ont fortement augmenté ces dernières années. Si un ralentissement se fait sentir du côté de Saint-Denis, qui accueillera d’ailleurs, dès 2023, parmi les matchs les plus prestigieux de la coupe du monde de rugby, on constate tout de même une hausse de 25,5 % sur les 5 dernières années. Là encore, au-delà de la tenue des jeux, l’arrivée du Grand Paris Express dans ces communes pèse dans la balance. Dynamiques et en plein développement, il ne fait aucun doute que ces villes de la Seine-Saint-Denis ont encore de beaux jours devant elles en termes d’investissement immobilier.

En savoir plus sur l’immobilier à Paris

Pas de commentaire