Immobilier : Paris va surtaxer les logements vides

La maire de la capitale, Anne Hidalgo, souhaite surtaxer les logements vides afin de pousser les propriétaires à les mettre en location.

La même annonce la même semaine, avec des modalités différentes. Anne Hidalgo, maire de Paris, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ont toutes deux affirmé leur intention de mobilier les logements vacants pour les mettre en location. Une même idée donc, mais aux modalités très différentes.

Quand Emmanuelle Cosse propose une réduction d’impôt pour pousser les propriétaires à mettre leurs biens sur le marché locatif – et donc, in fine, de redonner de l’argent aux propriétaires – Anne Hidalgo va, elle, surtaxer les logements vides, et donc prendre un peu plus d’argent aux propriétaires de logements vacants. Une même idée, deux applications.

Quelle méthode est la plus efficace ?

Les deux femmes politiques espèrent mobilier au minimum 100 000 logements d’ici deux ans, dont une grande majorité dans la capitale. Si le dispositif fiscal promis par Emmanuelle Cosse est encore au stade de l’élaboration, la surtaxe est déjà prête : la surtaxe des résidences secondaires sera doublée et la taxe sur les logements vacants sera augmentée (première année : 12,5%, deuxième année : 25%, troisième année : augmentation de 200%).

Si les modalités sont différentes, les conséquence le seront également. Le dispositif fiscal d’Emmanuelle Cosse va coûter plus d’argent à l’État, pour ensuite le rendre à une population déjà fort aisée. La surtaxe parisienne va permettre de renflouer les caisses de la ville et sera utilisé pour le bien de toute la population. Quelle méthode aura le plus d’impact ?

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements