Paris : hausse des prix sur ce marché immobilier particulier

Le marché immobilier parisien renoue avec des prix forts et en hausse continue depuis deux ans. Cette tendance constitue l'une des caractéristiques de la capitale en plus d'avoir d'important écart entre les divers arrondissements ainsi qu'une faible offre de logement. Le point sur la situation actuelle.

Paris hausse prix immobilier

 

Une tendance à la hausse

Après des années compliquées, le marché parisien retrouve une attractivité et des prix équivalent à ceux de 2010. Le prix du mètre carré est aujourd’hui de l’ordre de 8 814 euros en moyenne dans la capitale ; un nombre nettement supérieur aux 7 880 euros du moi de mai 2015. En effet, 2017 a démarré en trombe avec une augmentation du prix des transactions intra-muros de 5,5 % au cours du premier trimestre. Les prévisions basées sur les avant-contrats du premier semestre fait état d’une hausse de 7 % pour l’ensemble de l’année et un prix du m² fixé à 8 800 euros.

8 814 €
D’après MeilleursAgents.com, le prix moyen du mètre carré parisien est de 8 814 € au 1er septembre.

Cette pression tarifaire sur les prix des biens immobiliers dans Paris intra-muros est prévisible : « en temps de baisse, Paris est la dernière ville de France à voir ses prix reculer. Et, à l’inverse, c’est elle qui est la première à les voir repartir. » décrit Didier Camandona, le président de la Chambre FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier) du Grand Paris. De plus, le manque chronique de logement ne favorise pas une baisse des tarifs et raccourci les délais de vente alors que la demande croît toujours plus.

Les prix varient en fonction des arrondissements

En plus de cette inflation quasi constantes des prix, ceux-ci varient en fonction du quartier dans lequel souhaite s’implanter les propriétaires. L’ensemble de ces zones suivent la même tendance à la hausse, à l’exception du VIIème qui enregistre une diminution de 3 %. Même si l’ensemble de la capitale est concernée par cette hausse, treize arrondissements, notamment ceux de l’hypercentre, voient leur prix grimper plus rapidement. Les arrondissements les plus populaires tels que le XIIème, le XVIIIème, le XIXème ou le XXème voient leur prix évoluer de concert. Les prix du mètre carré dans le XIXème ont pris 7,8 points de pourcentage pendant que ceux du XXème ont augmenté de 6,6 %.
Comparativement à l’année dernière, le nombre d’arrondissement où le prix du m² est supérieur à 11 000 € a été doublé ; on en dénombre quatre aujourd’hui.

Sur la même période, les quartiers au sein de ces zones ont connu des mouvements contraires : les plus abordables ont vu leurs prix augmenter et les plus onéreux ont connu une baisse tarifaire. Par exemple, Odéon montre un prix au mètre carré de 14 050 €, avec une baisse de 3,6 % alors que la Goutte d’Or a connu une augmentation de 11,8 %, affichant un prix au mètre carré de 6 710 €.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements