Amortissement

Accueil / Lexique / Amortissement

Qu’est ce qu’un amortissement ?

Une partie du prix d’acquisition d’un bien immobilier peut être déduite des recettes générées par cet achat, c’est ce que l’on désigne par le terme « amortissement ».

Il existe deux types d’amortissement en fonction du bien concerné.

Amortissement dégressif

L’amortissement dégressif est réservé aux biens d’équipement ainsi qu’aux murs et mobiliers d’hôtel et les composants d’un actif. Toutefois, il ne comprend pas les chantiers, les locaux professionnels ainsi que les immeubles d’habitables.

L’annuité de l’amortissement dégressif est obtenue grâce au taux d’amortissement linéaire auquel on applique un coefficient déterminé en fonction de la durée normale d’utilisation du bien comme indiqué dans le tableau de calcul ci-dessous :

Biens acquis ou construits depuis 1er janvier 2010 entre le 4 décembre 2008 et le 31 décembre 2009 entre le 1er janvier 2001 et le 3 décembre 2008 jusqu’au 31 décembre 2000
Durée normale d’utilisation de 3 à 4 ans 1,25 1,75 1,25 1,5
Durée normale d’utilisation de 5 ou 6 ans 1,75 2,25 1,75 2
Durée normale d’utilisation supérieure à 6 ans 2,25 2,75 2,25 2,5

Amortissement linéaire

L’amortissement linéaire s’applique pour l’ensemble des biens amortissables. Son montant est défini en fonction de la durée normale d’utilisation du bien ainsi que de sa valeur. Pour la première et la dernière année, l’annuité d’amortissement linéaire est calculée en fonction du prorata temporis, c’est-à-dire que l’on divise sa valeur par sa durée d’utilisation réelle.

À noter que chaque bien immobilier possède une durée d’utilisation spécifique en fonction du secteur d’activité afin d’amortir correctement le coût de l’achat.