“Ça va mieux” : Emmanuelle Cosse confirme (et nuance)

La ministre du Logement et de l’Habitat durable soutient la formule de François Hollande, tout en y apportant des nuances. Et défend l’action du gouvernement sur le logement.

Emmanuelle Cosse était l’invité d’Europe1 mardi 26 avril. La ministre du Logement a réaffirmé la formule utilisée par le chef de l’État tout en nuançant son propos : “On a dit “ça va mieux”, on n’a pas dit “tout va bien””. Et la nuance est de taille.

La ministre a profité de son passage à la radio pour défendre tout à la fois le bilan – provisoire – de François Hollande, la baisse du chômage, la vente des sous-marins à l’Australie mais aussi les efforts faits dans son ministère depuis 4 ans. Et de réaffirmer son attachement à la loi Alur.

Dans le bâtiment aussi, ça va mieux

La situation ne peut que donner raison à Emmanuelle Cosse. Depuis l’été 2015, la situation économique du marché immobilier s’est largement améliorée, et la loi Alur, malgré un impact négatif sur la construction, a permis de “mettre un peu d’ordre dans la profession”, de faciliter les relations entre locataires et propriétaires et de lutter contre la ségrégation sociale et immobilière.

La ministre n’a d’ailleurs pas hésité à opposer les ghettos de riches au ghettos de pauvres, pour dénoncer les communes ne respectant pas les quotas de logements sociaux – 25% – sur leur territoire. Une situation qui pose la question de la ségrégation immobilière voulue et assumée par les mairies.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements