Emmanuelle Cosse détaille son programme

La nouvelle ministre du Logement et de l’Habitat durable a présenté ses principaux objectifs dans la matinale de France Inter ce vendredi 12 février. Une intervention marquée par un hommage soutenu à la loi ALUR.

En France, le logement est un paradoxe. Depuis plus d’une trentaine d’années, tous les politiques confondus ont dénoncé à grand renfort de discours engagés la nécessité d’investir dans ce secteur clé. Pourtant, la crise du logement se poursuit, sourd aux belles paroles. Et quand le secteur finit par, enfin, se remettre de la crise de 2008, voilà qu’un remaniement ministériel vient jeter un froid. Emmanuelle Cosse, nouvelle ministre du Logement, a vanté les mérites de la loi ALUR sur France Inter ce vendredi, une loi qualifiée de catastrophique à l’époque par les professionnels du secteur.

Il n’en fallait pas plus pour inquiéter l’ensemble des acteurs du marché. Même si la nouvelle ministre est restée assez floue sur les actions à venir. Il est en tout cas clair qu’Emmanuelle Cosse est favorable à l’encadrement des loyers dans les 28 villes où il est censé être appliqué. La ministre a pointé, avec justesse, le manque de logements et les problématiques qui en découlent, notamment sur la mobilité liée à l’emploi.

Pas de marchandage

La ministre a également expliqué que son entrée au gouvernement n’avait pas été l’objet d’un marchandage, par exemple sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Étonnant, quand François Hollande en personne annonce un référendum local sur la question le jour même du remaniement. Surtout lorsque l’on connaît l’attachement d’Emmanuelle Cosse à l’abandon du projet.

Quant à ses relations avec son désormais ancien parti, l’ex patronne d’EELV a soldé le passé par une simple affirmation : il faut être présent dans les centres de décision pour faire avancer l’écologie. Un positionnement qui ouvre une fracture au sein même des écologistes, où deux lignes s’affrontent. La première défend une écologie d’action au sein même du gouvernement, quand l’autre prétend que l’écologie n’est pas compatible avec la politique menée actuellement par le président de la République. Le fossé devrait s’élargir jusqu’au prochaines présidentielles.

Crédit photo : © photosmatic

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements