Immobilier : tout savoir sur les niches fiscales

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Les déclarations d’impôts sur le revenu ont commencé. La défiscalisation entre dans le calcul des niches fiscales. Explications.
Accueil / Actualités / Immobilier : tout savoir sur les niches fiscales

Les niches fiscales ont été fortement rabotées ces dernières années. Ainsi, le plafond est passé de 18 000 euros + 6% du revenu imposable en 2012 à 10 000 euros tout court depuis 2014. L’administration fiscale s’occupe du calcul, mais mieux vaut l’avoir anticipé pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Cependant, les avantages fiscaux restent soumis au plafond qui était en vigueur l’année où ils ont été acquis. Tous n’entrent donc pas dans le plafond des 10 000 euros. À noter que les niches s’appliquent à un foyer fiscal, quelque soit le nombre qui le compose.

Plafond et Pinel

La loi Pinel entre dans le calcul des niches fiscal. Le dispositif étant entré en vigueur en septembre 2014, tous les achats Pinel sont soumis au plafond de 10 000 euros. La réduction fiscale, en loi Pinel, peut atteindre 63 000 euros sur 12 ans, soit 5 250 euros par an, soit un peu plus de la moitié autorisée.

Les dons – aux associations, aux partis politiques, etc… – n’entre pas dans ce calcul, tout comme les avantages liés à la situation personnelle (charges déductibles, frais de scolarité des enfants, quotient familial, etc…). Si le calcul est complexe, il peut servir à vérifier celui de l’administration.

Crédit photo : Aaron Amat / Shutterstock.

Pas de commentaire