Suivez-nous :

Déconfinement et immobilier : les diagnostics obligatoires autorisés dans un logement encore occupé

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières, Pinel, Conseils
  • Commentaire 0
Lorsque l’on décide de vendre ou de remettre en location un bien immobilier, il est obligatoire de faire réaliser des diagnostics immobiliers bien précis par des professionnels. En ces temps de crise sanitaire, pour des raisons évidentes, les diagnostiqueurs ont du arrêter leur activité. Toutefois depuis le 4 mai, la donne a changé et les diagnostics peuvent désormais être réalisés même si le bien est occupé. Le mot d’ordre : le respect des gestes barrière et des règles sanitaires. Explications …
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Déconfinement et immobilier : les diagnostics obligatoires autorisés dans un logement encore occupé

Rappel des diagnostics obligatoires lors d’une vente immobilière

Jusqu’au 4 mai, seuls les logements inoccupés pouvaient être visités par les experts diagnostiqueurs. Véritable obstacle à la fois pour les vendeurs et les propriétaires bailleurs, les diagnostics immobiliers conditionnent la vente ou la relocation d’un bien.

Les 10 diagnostics obligatoires pour vendre un logement en 2020

diagnostics-immobiliers-obligatoires
  •  Le diagnostic loi Carrez  
  • Le diagnostic performance énergétique du bâtiment  
  • Le diagnostic amiante  
  • Le diagnostic plomb  
  • Le diagnostic termites  
  • Le certificat d’état des risques naturels  
  • Le diagnostic gaz  
  • Le diagnostic électrique  
  • Le diagnostic pour assainissement non collectif
  •  L’information sur les mérules.
BON A SAVOIR

La réalisation de ces diagnostics a un coût. Préférez un professionnel qui réalise l’ensemble des diagnostics plutôt que de les faire réaliser indépendamment. La facture peut très vite grimper !

Des diagnostics avec un protocole bien encadré

Dans le but de débloquer la reprise du marché immobilier, les diagnostiqueurs ont donc repris leur activité et ce, même au sein de logements qui sont encore occupés. Seule condition, que les consignes pratiques sanitaires de sécurité soient respectées à la fois par les professionnels et par les habitants des logements concernés.

Des documents pour accompagner les opérations

Afin d’accompagner au mieux les professionnels diagnostiqueurs, la CDI-Fnaim (Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers) a réalisé un guide complet de 19 pages répertoriant les bonnes pratiques à mettre en œuvre lors d’une opération au sein d’un bien occupé. Document qui sera complété et mis à jour au fur et à mesure des évolutions et des préconisations du gouvernement. Des fiches pratiques à destination des occupants et des syndics de copropriétés viendront également en supplément.

Des gestes de sécurité à appliquer

Il va de soi que les principaux gestes barrières doivent être respectés à la fois par le professionnel diagnostiqueur, mais également par les occupants du logement. Si les professionnels apportent leur propre matériel de prévention : masque et gel hydroalcoolique, les habitants devront également procéder à quelques actions comme aérer assez longtemps le logement avant l’arrivée des professionnels, porter un masque, respecter les règles de distanciation et laisser un accès à l’eau courante pour le professionnel.

ATTENTION

Si l’occupant refuse de porter un masque de protection, le diagnostiqueur a pour ordre de ne pas réaliser le diagnostic.

Pas de commentaire