Suivez-nous :

Pour les investisseurs locatifs, la crise sanitaire pourrait créer des opportunités

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Le monde connaît, depuis plus d’un an, une crise sanitaire sans précédent pour l’époque moderne. Malgré cette situation d’instabilité, les investisseurs immobiliers continuent d’acquérir et louer leurs biens. L’immobilier locatif ne semble que très peu ressentir les conséquences de la crise sanitaire. Découvrons les attentes et le ressenti de ceux qui continuent d’investir en cette période.
Accueil / Actualités / Pour les investisseurs locatifs, la crise sanitaire pourrait créer des opportunités

Quelles sont les raisons de ces investissements ?

Investir dans l’immobilier locatif peut relever de plusieurs attentes : préparer sa retraite, profiter de réduction d’impôt et bien d’autres. Selon une récente étude de SeLoger, les principales raisons avancées par les investisseurs locatifs sont :

  • S’assurer un complément de revenu.
  • Se constituer un patrimoine immobilier pour la retraite.
  • Assurer sa succession.

Pour presque 3 investisseurs sur 10, s’assurer un complément de revenu est la principale raison de leur acquisition. En effet, ils sont 29 % à affirmer avoir effectué un investissement locatif dans le but d’augmenter leurs revenus. 28 % affirment l’avoir fait pour anticiper leurs vieux jours et 21 % pour leurs descendants.

Les investisseurs sont confiants sur l’avenir de l’immobilier locatif

Toutes ces raisons auraient pu être altérées par la crise sanitaire persistant depuis plus d’un an. Mais selon la même étude, 72 % des personnes interrogées déclarent avoir confiance en l’aboutissement de leur projet immobilier. Ils sont donc plus de 7 sur 10 à être sûrs que la crise sanitaire n’aura aucun impact sur la bonne réalisation de leur investissement.

67 %
C’est le pourcentage d’investisseurs locatifs interrogés qui assure que la crise sanitaire pourrait permettre la création d’opportunités.
Pour les investisseurs locatifs, la crise sanitaire pourrait créer des opportunités

L’immobilier locatif a donc toujours la cote, malgré la situation complexe. Cela confirme que l’immobilier est une véritable valeur refuge pour les Français. Dans l’étude de SeLoger, 86 % des personnes interrogées préfèrent investir dans l’immobilier. Ils ne sont que 6 % à préférer investir Bourse et 4 % en assurance-vie.

En ce qui concerne les projets d’encadrement des loyers qui émergent dans différentes villes de l’hexagone, les investisseurs ne semblent pas redouter ces potentielles mesures. Environ 4 personnes interrogées sur 10 pensent que cela aura une répercussion sur leur projet. Dans le même temps, ils sont presque autant à penser que l’encadrement des loyers n’aura pas de conséquence sur leur projet.

Pas de commentaire