Le marché immobilier à Lyon

Le marché de l’immobilier à Lyon résiste plutôt bien même si les prix tendent à baisser ces derniers mois. Investir en loi Pinel à Lyon peut s’avérer judicieux pour obtenir un rendement locatif certain. Comparé à Paris, Lyon reste attrayant et avantageux pour les investisseurs immobiliers. En revanche, en province, avec Bordeaux et Nice, l’ancienne capitale des Gaules enregistre des prix de l’immobilier assez élevé.

Il faut compter environ 3 287€/ m2 pour un appartement ancien à Lyon contre 2 470€ à Toulouse, par exemple. Alors que depuis quelques années, la plupart des marchés immobiliers des grandes villes françaises essuient un net recul des prix, celui de Lyon est modéré.

“Cette baisse modérée s’explique par la vigueur des transactions dans le segment des petites et moyennes surfaces”.

Des primo-accédants très actifs

La particularité du marché immobilier lyonnais réside dans la présence de nombreux primo-accédants. Les acheteurs de moins de 30 ans représentent 30 % des acheteurs lyonnais. Ils recherchent essentiellement des T2, T3 voire T4.

Des prix diversifiés

Le marché immobilier de LyonLes prix varient énormément d’un quartier à un autre. Cela vaut pour la plupart des grandes villes françaises mais cela est particulièrement vrai pour Lyon. En effet, d’un arrondissement à un autre les populations ne sont pas les mêmes. Ainsi, vous pouvez acheter un bien à plus de 4 200€ le m2 vers Tête d’Or ou Saxe. A contrario, le prix du m2 dans le quartier de la Duchère dans le IXe arrondissement s’élève à 1 900€. Un delta encore plus important s’observe entre les biens très anciens et ceux datant des années 60-70. « Les copropriétés vieillissantes des années 60 et 70 se vendent à des prix très bas, avec des décotes de 20 à 30 % sous le prix du marché », avertit Renaud Mérindol, gérant de Century 21 à Lyon.

 

Plus de détails :