Afin de mieux flécher les politiques du logement, le territoire est divisé en 5 zones Pinel. Contrairement aux autres, la zone B2 nécessite une dérogation préfectorale pour y investir.

La zone B2

La loi Pinel, dispositif d’incitation à l’investissement locatif, se doit de cibler en priorité les zones les plus tendues. C’est pourquoi en 2003, avec l’apparition de la loi Robien, le territoire français fut divisé en 5 zones Pinel : A bis, A, B1, B2 et C. Ce découpage permet d’évaluer le degré de tension du marché immobilier local, et donc de flécher les investissements vers les zones idoines. Ce découpage a été revu de nombreuses fois, la dernière remontant à l’arrivée de Sylvia Pinel au gouvernement, en 2014.

La zone B2, dont le marché immobilier est plutôt calme, est éligible au dispositif Pinel, mais il est indispensable d’obtenir une dérogation du préfet pour y investir. Cette unique contrainte rebute, fort à propos, les investisseurs. En effet, si des logements y sont disponibles à la location, la demande est généralement inférieure à l’offre. Il est donc fortement déconseillé de se lancer dans un parcours administratif du combattant pour un résultat plus que douteux, du point de vue de la rentabilité. Quel intérêt y a-t-il à investir dans un logement qui sera difficile à louer ?

Les plafonds de la zone B2

Même si les investissements y sont plus risqués et plus difficiles que dans les zones supérieures – la zone C est purement et simplement exclue du dispositif -, la zone B2 dispose de plafonds de loyers pour les propriétaires et de ressources pour les locataires, comme les autres. Ces plafonds permettent d’éviter les dérapages, tels que des loyers trop élevés ou des ménages dont les revenus sont largement supérieur au loyer.

Le plafond de loyers pour les propriétaires en zone B2 est de 8,75 euros le mètre carré.

Les plafonds de ressources pour les locataires se répartissent entre 27 136 euros pour une personne seule et 69 749 euros pour un couple avec quatre enfants à charge (par exemple). En voici le détail complet.

B2
Personne seule 27 136 €
Couple 36 238 €
Une personne à charge 43 580 €
Deux personnes à charge 56 611 €
Trois personnes à charge 61 890 €
Quatre personnes à charge 69 749 €
Majoration par personne au-delà de quatre 7 780 €

Obtenez davantage d’informations :