Chute du pouvoir d’achat des jeunes ménages

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Chute du pouvoir d’achat des jeunes ménages

De 1998 à 2010, le pouvoir d’achat des jeunes ménages français a fortement chuté. Cela s’explique par une augmentation du prix des logements dans l’ancien (+56%), alors que les salaires, eux, n’ont augmenté que de 23%.

D’après une étude menée par l’Université Paris-Dauphine et le Crédit Foncier (Groupe BPCE), la très forte augmentation du prix de l’immobilier, mais aussi la conjoncture économique actuelle, ont largement contribué à la dégradation du pouvoir d’achat des jeunes ménages français.

En 1998, près d’un ménage sur deux était en capacité d’acheter un bien immobilier correspondant à leurs attentes. En 2010, c’est seulement un ménage sur quatre qui a la possibilité d’accéder à la propriété. La plus forte baisse du pouvoir d’achat a été observée à Marseille (-42%), à Paris (-42%), Lille (-25%), Bordeaux (-24%), Lyon (-22%) puis Nantes et Toulouse (-20%).

L’étude souligne que la chute du pouvoir d’achat des Français a été en partie compensée par la forte baisse des crédits immobiliers. Cependant, les trentenaires sont ceux qui ont le plus de problèmes pour acquérir un bien, alors que les quinquagénaires ont le pouvoir d’achat immobilier le plus puissant de France. Les inégalités entre les générations sont élevées.

Crédit photo : Dragon Images.

Pas de commentaire