Radon : un nouveau diagnostic pour vendre ou louer

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Après l'amiante et le plomb, si vous souhaitez vendre ou louer votre logement, depuis le 1er juillet une nouvelle contrainte de diagnostic imposé est a effectuer sur le risque Radon. En effet, les propriétaires qui possèdent des logements exposés à ce gaz radioactif doivent obligatoirement tenir informés les éventuels locataires ou potentiels acheteurs. Explications...
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Radon : un nouveau diagnostic pour vendre ou louer

Qu’est-ce que le radon ?

Totalement incolore et inodore, le radon est un gaz radioactif généré par la désintégration naturelle de l’uranium présent dans la roche. Classé cancérogène par l’O.M.S. (Oganisation Mondiale de la Santé), il peut présenter un réel risque potentiel pour la santé. Si à l’air libre il n’est que peu dangereux, dès qu’il s’accumule dans des espaces restreints comme des caves, des grottes ou des habitations, il devient très dangereux.
Dans ce contexte, la législation vient d’évoluer afin de protéger au mieux les particuliers.

Cartographie du territoire

Un arrêté publié fin juin énonce que tout propriétaire doit informer son futur locataire ou acquéreur du risque d’exposition au radon dans le cas où le bien immobilier se trouve dans une zone à potentiel radon important. L’information a une durée de validité de 6 mois.

7 033
c’est le nombre de communes en France classées en zone 3.

radon-diagnostic-obligatoire

À la demande de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) a réalisé une cartographie de France afin de classer les communes en 3 catégories distinctes selon la concentration de radon ce qui a ainsi permis de définir les zones les plus sensibles. Catégorie 1 : zone faiblement exposée, catégorie 2 : zone moyennement exposée, catégorie 3 : zone la plus à risque. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur le site www.irsn.fr/carte-radon.
Les propriétaires de biens dans la zone de catégorie 3 sont donc tenus d’établir un diagnostic radon sous peine d’être tenus pour responsables si un problème de santé survient ultérieurement.

Cette nouvelle obligation semblerait ne pas engendrer de coût supplémentaire et vous pourrez simplement déléguer cette charge à la société qui réalise les 8 autres diagnostics obligatoires.

Prendre des mesures de précaution

Tranquillisez-vous, ce n’est pas parce que vous habitez ou que vous possédez un logement en location en zone classifiée catégorie 3 que vous êtes forcément exposé au radon… Toutefois, si vous voulez prendre des précautions, mieux vaut aérer le plus régulièrement possible afin d’éviter au maximum tout risque de contamination. De manière autonome, vous pouvez également mesurer la concentration de radon effective chez vous à l’aide d’un appareil appelé dosimètre. L’IRSN préconise la mise en place de cet appareil dans une ou plusieurs pièces de vie durant au moins deux mois durant la période de chauffage.

Pas de commentaire