Suivez-nous :

Le nouveau DPE corrigé en vigueur depuis le 1er novembre

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Lancé le 1er juillet, le nouveau DPE a fait grand bruit dans la sphère de l'immobilier, affichant des anomalies conséquentes sur la vente des appartements construits avant 1975. Pour corriger le tir, le gouvernement avait suspendu les DPE depuis fin septembre en attendant leur correction.
Accueil / Actualités / Le nouveau DPE corrigé en vigueur depuis le 1er novembre

Pourquoi revoir le nouveau DPE ?

Chose promise, chose due, le nouveau DPE attendu depuis fin septembre est désormais applicable depuis le 1er novembre, arborant des données de calcul ajustées sur son logiciel de diagnostic énergétique. Affichant des anomalies sur les performances énergétiques effectuées sur les logements datés d’avant 1975, la ministre du logement Emmanuelle Wargon, a décidé de faire réviser ses calculs, pour couvrir les caractéristiques de l’ensemble du parc logement. En effet, sur la majorité des logements construits avant cette période, les étiquettes de classement énergétique s’étaient affolées, avec des classements compris entre F et G pour la plupart, les conférant sans appel au rang de passoire énergétique, bête noire de la loi climat et résilience. 

Quelles sont les nouveautés du DPE révisé en novembre ?

Après révision des méthodes de calcul du nouveau DPE, voici ce qui change au 1er novembre :

  • Modification des coefficients de perméabilité à l’air de l’enveloppe.
  • Evaluation de la qualité de l’orientation des baies vitrées pour le confort estival.
  • Mise à jour du tarif du kilowattheure pour le gaz et l’électricité.

C’est tout un secteur concerné de près par le nouveau DPE qui a participé à la refonte des nouveaux diagnostics de performances énergétiques. Ainsi, notaires, propriétaires de logements, bailleurs sociaux, diagnostiqueurs et professionnels de l’immobilier, se sont mobilisés pour apporter des réponses concrètes à l’édition du logiciel de diagnostic.
Dans sa chasse aux passoires thermiques, le gouvernement entend faire preuve de plus de vigilance pour lutter contre les logements énergivores en France. Les performances d’un logement sont donc désormais minutieusement calculées, avec des caractéristiques ne tenant plus seulement compte des dépenses énergétiques, mais aussi des matériaux de construction et de l’orientation des ouvertures.

caractéristiques du nouveau dpe

Comment profiter du nouveau DPE ?

Le constat érigé cet été à la suite du DPE sorti en juillet, dénombre pas moins de 80 000 logements pénalisés par les erreurs d’appréciation du nouveau DPE. Quand les enjeux de location et de baisse de prix à la revente sont exposés, l’Etat souhaite faire preuve de prudence. C’est pourquoi les logements ayant reçu une note entre F et G avec le nouveau DPE, dont la construction date d’avant 1975, pourront accéder gratuitement à un nouveau diagnostic avec le nouveau mode de calcul du logiciel corrigé. Les premières habitations ayant reçu la correction du DPE parlent d’elles-mêmes, voyant leur note progresser d’un point après le passage du nouveau diagnostic. Ces derniers DPE seront donc refaits automatiquement.
Concernant les logements datant de la même époque de construction, mais ayant reçu une note de D ou E, si le propriétaire le souhaite, il peut effectuer une demande pour rééditer son DPE gratuitement

Sous quelle forme se présente le nouveau DPE ?

Plus fiable en terme de données, le nouveau DPE se veut également plus lisible. Présenté sous forme d’une dizaine de pages, le DPE détaille clairement, à l’aide de schémas et de code couleurs, la part de pourcentage correspondante aux caractéristiques énergétiques demandées. Afin d’accompagner au mieux les propriétaires dans leur reconversion énergétique, le nouveau DPE affiche des recommandations sur les travaux à effectuer, incluant une simulation de la note finale après rénovation.

Quel impact avec le nouveau DPE ?

En tant que cheval de bataille de la ministre du logement Emmanuelle Wargon, l’amélioration des caractéristiques de logement en France dans un contexte écologique mais aussi social, est une problématique étudiée de très près, avec des résultats attendus dans les mois et les années à venir. Le nouveau DPE, carte majeure du projet « Habiter la France de Demain« , commence tout doucement à faire sentir ses effets sur le comportement des propriétaires, mais aussi des acteurs de l’immobilier. Étape pourtant décisive sur l’avenir locatif de demain, le DPE pourra justifier d’une interdiction de louer un logement considéré comme énergivore d’ici 2025. Un détail qui n’en est pas un et que certaines banquent commencent à anticiper en refusant d’accorder le crédit à des logements subissant une mauvaise note par leur diagnostic de performances énergétiques.

En savoir plus sur le Diagnostic de Performance Energétique

Pas de commentaire