La facture des diagnostics immobiliers

Lors de la mise en vente ou en location d'un logement, il est demandé au propriétaire de réaliser des diagnostics immobiliers de son bien. Le diagnostic immobilier est en quelque sorte le contrôle technique d'un logement. En effet, il permet de faire un état des lieux complet sur les performances énergétiques et les matériaux présents dans le logement. Mais la liste des diagnostics immobiliers ne cesse de s'allonger impliquant de surcroît une augmentation de la facture.

facture-diagnostic-immobilier

Qu’est-ce qui fait varier la facture des diagnostics immobiliers ?

La facture des diagnostics immobiliers va varier en fonction de plusieurs critères.
Premièrement, le nombre de diagnostics à effectuer : pour une vente il y en a davantage que pour une location.
Ensuite, certains diagnostics ont une durée de validité limitée. Ainsi, si un logement reste en vente un certain temps, le propriétaire devra en faire refaire certains. Tel est le cas pour le diagnostic ERNMT, devenu ESRIS (État des Servitudes « Risques » et d’Information sur les Sols), l’état des risques naturels, miniers et technologiques et le diagnostic Termites qui ont une validité de 6 mois maximum.

Paradoxalement, la même trame est adoptée pour les diagnostics avec une validité plus longue. Citons par exemple le diagnostic de l’amiante, qui est valable 3 ans, si une présence a été détectée, ou le diagnostic de performance énergétique (DPE) valable 10 ans. Pour ceux-là, il sera quand même demandé aux propriétaires d’en fournir des récents, question de confiance et de transparence. Idem si les propriétaires font des travaux avant de mettre en location leur logement. Ils devront faire refaire de nouveaux diagnostics pour les futurs locataires.

diagnostic-energetique-immobilier

D’autres facteurs viennent plus ou moins alourdir la facture, telles que la surface des logements et la date de construction. Pour ceux construits après 1949, ils n’ont pas besoin d’être expertisés sur la teneur en plomb. Ceux datant d’après le 1er janvier 1997 sont, quant à eux, exemptés du diagnostic de l’amiante. En France, certaines zones décidées par arrêté préfectoral, sont concernées par des risques inhérents à leur emplacement. Cela signifie que seuls les biens situés dans ces zones auront besoin de fournir certains diagnostics. Tel est le cas pour le mérule, un champignon particulièrement prolifique et le radon, un gaz radioactif incolore et inodore.

Peut-on réduire sa facture des diagnostics immobiliers ?

Il est tout à fait possible de réduire le coût de sa facture de diagnostics immobiliers. Mais ce n’est pas sans risque. Certains diagnostics peuvent être réalisés par les propriétaires eux-mêmes. C’est le cas du diagnostic Métrage Loi Carrez et de l’ESRIS. Toutefois, attention aux erreurs ! Si un propriétaire fait une erreur de plus de 5 % dans le métrage de son logement, l’acquéreur peut demander une diminution du prix voire une annulation de la vente dans un délai d’un an.

Concernant l’ESRIS, l’état des servitudes risques et d’information sur les sols, il suffit de télécharger le formulaire sur le site officiel du Service Public. Pour le remplir, vous devez vous renseigner auprès de la mairie de la commune où se situe le logement. Tout comme le diagnostic Métrage Loi Carrez, veillez à ne pas faire d’erreurs pour éviter tout inconvénient lors de la vente ou de la location de votre bien.

Certains professionnels agréés proposent des forfaits comprenant plusieurs diagnostics à un tarif plus avantageux. Toutefois, vérifiez s’ils facturent des frais de déplacement ou non, car ceux-ci peuvent s’avérer assez onéreux et donc augmenter nettement votre facture.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements