Le territoire français est divisé en 5 zones Pinel distinctes. La zone A concerne la grande couronne parisienne et d’autres communes d’importance.

La zone A

la zone pinel ADans le zonage Pinel, la zone A est l’une des plus intéressantes – avec la zone B1 – parce que l’une des plus équilibrées. Ainsi, elle regroupe des villes dont les prix à l’achat sont plutôt raisonnables et en accord avec le marché, même si certains peuvent flirter avec la fourchette haute. Dans le même esprit, les loyers sont élevés sans être disproportionnés et les possibilités de location sont aisées. Schématiquement, la zone A regroupe les villes de l’Ile-de-France (hors zone A bis évidemment), la Côte d’Azur et d’autres communes importantes, type Lille, Lyon ou encore Marseille.

Depuis 2003 et le dispositif Robien – aujourd’hui disparu -, le territoire français est divisé en 5 zones. Ce découpage permet de donner un degré de tension au marché immobilier local et d’adapter les politique du logement en conséquence. Ainsi, les zones A bis et A, les plus tendues, sont particulièrement visées ces dernières années par les gouvernements successifs.

Les plafonds de la zone A

Des zones dépendent des plafonds, l’un de loyers pour les propriétaires et l’autre de ressources pour les locataires. Ces plafonds permettent de limiter les loyers et de flécher les logements vers les populations adaptées.

Le plafond de loyers est limité, en zone A, à 12,50 euros le mètre carré.

Les plafonds de ressources varient entre 36 993 euros pour une personne seule et 106 049 euros pour un couple avec 4 personnes à charge. En voici le détails.

A
Personne seule 36 993 €
Couple 55 287 €
Une personne à charge 66 460 €
Deux personnes à charge 79 606 €
Trois personnes à charge 94 240 €
Quatre personnes à charge 106 049 €
Majoration par personne au-delà de quatre 11 816 €

Obtenez davantage d’informations :