La loi Pinel est suffisamment souple pour s’adapter à plusieurs types de projets. Si la perspective d’une rente régulière est généralement l’intérêt principal des investisseurs, investir en Pinel permet aussi de se constituer un patrimoine immobilier pour soi et sa famille, ou profiter au moment de sa retraite d’un logement acquis, qui peut être éventuellement revendu pour engranger une plus-value. La pierre est un placement attractif et sécurisé.

Placement retraite : se forger un patrimoine

Un investissement Pinel permet de bénéficier, en plus des loyers réguliers, d’une réduction d’impôt proportionnelle à la durée locative choisie :

  • 12% pour 6 ans de location.
  • 18% pour 9 ans de location.
  • 21% pour 12 ans de location.

Cette réduction fiscale est soumise à certaines conditions comme le zonage, les plafonds de loyer et les plafonds de ressources pour le locataire. L’investisseur doit respecter l’ensemble des contraintes s’il veut prétendre pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal.
Par rapport à d’autres placements financiers, investir dans l’immobilier pour défiscaliser permet de se constituer un patrimoine pour ses vieux jours. En ce sens, investir en Pinel est une forme de placement retraite.

73,3
Selon une étude statistique DREES de 2015, la moitié des retraités de la génération du baby-boom ayant travaillé à temps plein percevaient une retraite de moins de 73,3% de leur salaire net en fin de carrière. Autrement dit, au moment de la retraite, les revenus diminuent pour la moitié des travailleurs de plus de 25%.

Ainsi, le remboursement d’un éventuel emprunt est facilité par l’avantage fiscal. Au moment de la retraite, le logement vous appartient dans son intégralité. Un sacré coup de pouce financier, lorsque l’on sait que les revenus baissent de manière significative et subite lors du départ en retraite.

Le propriétaire choisit alors soit d’occuper ce logement, de le louer, de le garder en résidence secondaire, ou encore de le revendre afin de récupérer une plus-value.
Quelque soit la décision de l’investisseur, ce patrimoine ainsi constitué est valorisable. Ainsi, le propriétaire peut décider de conserver ce bien et de le mettre en location, afin de percevoir des revenus locatifs, qui seront un apport complémentaire de revenus chaque mois. En ce sens, l’investissement locatif est un placement retraite pertinent.

La réalisation d’un placement immobilier durant sa vie active permet d’envisager plus sereinement la retraite, par l’assurance d’améliorer son confort financier. Un placement dans la perspective de la retraite est à la fois intéressant financièrement et pour se préparer une nouvelle vie.

Placement retraite : obtenir une plus-value

Lorsqu’un particulier achète un bien immobilier dans le cadre d’un investissement locatif, il se constitue un matelas financier de sécurité, jouant le rôle d’une épargne retraite, mais incarnée dans la pierre.

En effet, le raisonnement est le même en ce qui concerne un placement retraite dans l’optique de toucher une somme d’argent au moment décisif du départ à la retraite. La revente du bien peut être l’occasion de gagner au passage une jolie plus-value.

En revanche, sachez que lorsque vous réalisez une plus-value lors de la revente de votre bien immobilier, cette somme d’argent est imposable et est intégrée dans le montant de votre impôt sur le revenu.

Ainsi, si un investisseur a acquis un bien en Martinique en loi Pinel, au lieu de déménager et partir vivre là-bas, il peut revendre le bien à l’issue de la durée d’engagement de location et encaisser une coquette somme d’argent. Une épargne retraite optimisée au fil des années.

L’intérêt crucial de la pierre par rapport à d’autres types d’investissement reste que les biens immobiliers prennent de la valeur au fil du temps, notamment sur une longue période.

Par exemple, les prix dans l’ancien ont baissé de 5% en trois ans. Mais sur un laps de temps de 20 ou 30 ans, les prix ont augmenté (1985 VS 2015).

Pour en savoir plus :