Suivez-nous :

Votre période d’engagement touche à sa fin : que faire ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Conseils
  • Commentaire 0
Il y a quelques années, vous avez acheté un bien immobilier grâce au dispositif Pinel et vous arrivez, désormais, à la fin de votre période d'engagement. Conserver ce bien, le revendre... plusieurs options s'offrent à vous. Nos conseils pour vous aider à faire le bon choix.
Accueil / Actualités / Votre période d’engagement touche à sa fin : que faire ?

Faites le point sur la location de votre bien

À l’issue de vos 12 ans d’engagement, vous avez une décision à prendre : conserver votre bien Pinel ou le revendre. Mais avant de prendre une décision, prenez votre temps et faites le bilan de ces années de location.

Lorsqu’un investisseur ne s’engage à louer son bien que pour 6 ans, il a la possibilité, par la suite, de prolonger cette durée d’engagement pour deux périodes de 3 ans et atteindre ainsi une période locative de 12 ans.

Si au cours de toutes ces années, vous n’avez rencontré aucune difficulté à louer votre bien et qu’il a presque toujours été occupé, c’est qu’il répond à une réelle demande dans le secteur où il se trouve. Il peut donc s’avérer intéressant de le garder et de continuer à le louer. De plus, votre période d’engagement terminée, vous n’êtes plus soumis à des plafonds de loyer et vous pouvez vous aligner sur les prix du marché.

En revanche, si vous avez rencontré des difficultés à louer votre bien et qu’il a souvent été inoccupé, il est important de réfléchir aux raisons de ces vacances locatives. Il est peut-être nécessaire de réaliser des travaux améliorant le confort de votre bien, réévaluer le loyer ou en confier la gestion à des professionnels de l’immobilier.

Les avantages à relouer votre bien

Si vous décidez de conserver votre bien, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez continuer à le louer de manière classique et vous assurer ainsi un revenu complémentaire stable. En dehors du dispositif Pinel, vous serez alors libre de fixer le loyer que vous souhaitez. Attention toutefois, vous ne bénéficierez plus de la réduction d’impôt et compte tenu de vos nouveaux revenus fonciers, votre imposition va, elle aussi, augmenter. De même, vous devrez vous acquitter de la CSG et de la CRDS à hauteur de 17,2 % sur ces mêmes revenus fonciers.

12-ans-locatin-engagement-terminéVous pouvez également le transformer en location meublée en prenant le statut de Loueur en Meublé Professionnel, LMP, ou Loueur Meublé Non Professionnel, LMNP. Deux statuts qui vous permettront de continuer à louer votre bien tout en réduisant vos impôts et en bénéficiant de nouveaux avantages fiscaux.

Enfin, vous pouvez aussi choisir de louer votre logement via le dispositif de défiscalisation Cosse. Encore peu connue, la loi Cosse peut vous permettre de bénéficier jusqu’à 85 % de déduction fiscale sur vos revenus fonciers si vous acceptez de louer votre bien à un loyer modéré à des locataires aux revenus modestes.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à réaliser des travaux de rénovation dans votre logement. Après 12 ans de location, il aura sûrement besoin d’un petit rafraîchissement. De même, remettre aux normes certains matériaux et équipements (revêtements des sols, isolation, chaudière…) peut rendre votre bien plus attractif.

Quand revendre votre bien ?

Revendre votre bien vous permettra de percevoir un capital net d’impôt. L’immobilier prenant sans cesse de la valeur, vous réaliserez certainement une plus-value intéressante. Vous pourrez alors placer cet argent ou réaliser un nouvel investissement.

Attention cependant à ne pas vous précipiter !

Tout d’abord, si votre bien est actuellement occupé et que vous le vendez, vous serez certainement amené à consentir une baisse importante du prix de vente pouvant entraîner une moins-value. Il sera peut-être plus raisonnable d’attendre que votre locataire quitte le logement pour le vendre au prix du marché.

Ensuite, intéressez-vous à la copropriété. Dans le cadre du dispositif Pinel, il arrive fréquemment que des résidences entières soient consacrées à ce type d’investissement. De ce fait, plusieurs propriétaires achètent en même temps les logements pour les louer, et décident de les revendre, là aussi, en même temps. Conséquence, les prix sont tirés vers le bas. Avant de vendre, regardez si d’autres biens sont en vente dans votre résidence ou votre secteur. Si c’est le cas, attendez un peu que le nombre de logements en vente diminue afin de ne pas vendre à perte.

À la fin de votre période d’engagement, vous pouvez aussi récupérer votre bien pour y vivre ou y loger quelqu’un de votre famille. Si celui-ci est occupé, vous pouvez, dans ces deux cas, donner congé au locataire avec un « motif légitime ».

Pas de commentaire