Futurs propriétaires : attention à la taxe foncière !

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Avant d'acheter un bien immobilier, il est important de se renseigner sur la fiscalité locale. Un point que beaucoup de nouveaux propriétaires négligent au risque d'avoir de mauvaises surprises. En effet, selon les villes, la taxe foncière peut peser plus ou moins lourd sur le budget et faire grimper les mensualités de crédit.
Accueil / Actualités / Futurs propriétaires : attention à la taxe foncière !

Jusqu’à deux mensualités supplémentaires de crédit

Alors que la taxe d’habitation va progressivement être supprimée à partir d’octobre 2018, pour disparaître totalement d’ici 2021, il ne faut pas négliger la taxe foncière. D’autant plus qu’à l’image des primo-accédants, de plus en plus de nouveaux acquéreurs ont des budgets modestes. Il est donc primordial de prendre en compte la question de la taxe foncière afin de ne pas mettre en péril l’équilibre de son budget et risquer de compromettre son investissement.

La taxe foncière est un impôt local qui concerne tous les immeubles bâtis et non bâtis. Payée uniquement par le propriétaire, qu’il occupe le bien ou non, elle vise à financer le budget de fonctionnement des collectivités locales et territoriales. La taxe foncière est calculée tous les ans et varie selon la situation du contribuable au 1er janvier de l’année d’imposition.

Cette taxe foncière n’est pas la même partout. En effet, selon la ville où vous choisirez d’investir, la fiscalité ne sera pas la même. Selon la commune, cette taxe foncière peut augmenter les mensualités de crédits de 56 € à 120 € par mois. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas les plus grandes villes les plus touchées.

 

Taxe foncière
moyenne annuelle
Poids de la taxe foncière
en nombre de mensualités
annuelles supplémentaires
Augmentation mensuelle
Nîmes 1 423 € 1,9 119 €
Montpellier 1 387 € 1,4 116 €
Grenoble 1 252 € 1,4 104 €
Nantes 1 202 € 1 100 €
Marseille 1 026 € 1,1 86 €
Lyon 809 € 0,5 67 €
Paris 675 € 0,2 56 €

 

Une tendance qui ne devrait pas aller en s’arrangeant

taxe-fonciere-habitation-credit-immoCe phénomène pourrait continuer à s’accentuer. En effet, avec la disparition de la taxe d’habitation prévue d’ici 2021, les communes pourraient être amenées à augmenter la taxe foncière pour combler le manque à gagner.

Les prix de l’immobilier qui tendent à baisser et les taux d’emprunt historiquement bas ont permis à de nombreux ménages ayant des ressources modestes de devenir propriétaires, et cela même sans apport. Cependant, l’augmentation de la taxe foncière, entraînant des mensualités annuelles de crédits supplémentaires, pourrait avoir des conséquences non-négligeables pour ces propriétaires. Ces derniers verraient le coût total de leur crédit immobilier augmenter et leur pouvoir d’achat diminuer.