Les 12 travaux d’Emmanuelle Cosse

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Les 12 travaux d’Emmanuelle Cosse

À la tête du ministère du Logement et de l’Habitat durable, Emmanuelle Cosse a 14 mois pour prouver que sa nomination n’est pas seulement le résultat d’un calcul politique en vue de la prochaine élection présidentielle.

Elle a tout à prouver. Tant chez les militants écologistes, surpris et déboussolés, que chez les professionnels, inquiets et méfiants. Et à François Hollande, aussi. Car sa seule chance de retrouver un ministère en 2017 est de parier sur la victoire du président actuel. Emmanuelle Cosse n’a donc pas le choix, elle doit agir, et vite. La nouvelle ministre a d’ores et déjà proposé la réforme d’Action Logement en Conseil des Ministres, conformément au calendrier établi par son prédécesseur, Sylvia Pinel.

Mais sa mission principale sera de maintenir le secteur dans sa forme actuelle. Depuis le début de l’année 2015, le marché immobilier vit une improbable résurrection, que personne n’avait vu venir, même les experts. Taux d’intérêt en chute libre, prix dans l’ancien en baisse et mises en chantiers de logements neufs en hausse, toutes les conditions sont réunis pour que 2016 soit, au moins, aussi palpitante.

La loi Pinel, moteur de croissance

Et que dire de la loi Pinel ? Si la loi Duflot a été catastrophique pour le secteur, la loi Pinel a produit l’effet inverse : elle a rassuré les investisseurs, permis le retour des primo-accédants et relancer les constructions. À moins d’un improbable avantage supplémentaire, le dispositif Pinel restera tel quel. Quels seront donc les chantiers de la nouvelle ministre ? Elle en a donné un aperçu lors de la passation.

L’encadrement des loyers est relancé. Emmanuelle Cosse a prévu de visiter toutes les zones où il pourrait être mis en place afin de discuter avec les acteurs locaux. Le logement social devrait être développé, y compris pour les réfugiés qui arrivent sur le territoire. La rénovation thermique des bâtiments est à l’ordre du jour, comme tous les ministres du Logement successifs depuis 10 ans. Et bien sûr faire en sorte que la construction monte en volume.

Pas de commentaire