Remaniement ministériel : ça bouge au gouvernement!

Les législatives ont eu l'effet escompté...enfin presque! Si les 6 ministres candidats à un mandat de député ont été réélus et sont donc maintenus dans leurs fonctions de ministres, Richard Ferrand et Sylvie Goulard se sont d'ores et déjà dirigés vers la sortie... Le point sur un remaniement plus large que prévu.

Remaniement du gouvernement

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires et Sylvie Goulard, aux armées quittent finalement l’exécutif. La nomination d’un nouveau gouvernement est attendue d’ici demain, mercredi, en fin de journée.

Des mouvements qualifés d’ « exfiltrations maîtrisées »

Le « remaniement technique » annoncé par Edouard Philippe est quasi traditionnel après des élections législatives. En effet après sa propre démission, le premier ministre a été immédiatement reconduit à Matignon et chargé de mettre en place un nouveau gouvernement. Mais finalement la réorganisation n’aura pas été que symbolique. En effet, entre temps, Richard Ferrand a été envoyé par le président de la République à L’Assemblée national pour encadrer les nouveaux députés de la majorité. Une annonce que certains qualifient d’exfiltration… Le principal intéressé déclare ne pas subir de « sanction » mais prendre la décision comme « un honneur ». Il faut dire que le tout récent ministre de la cohésion des territoires n’a pas été épargné par la presse suite aux révélations sur ses activités au sein des Mutuelles de Bretagne. Bien que soutenus par les électeurs et reconduit dans la 6ème circonscription du Finistère, le ministre part donc briguer la présidence du groupe En Marche. A noter que si Emmanuel Macron et son fidèle déclarent que la démarche était mûrie de longue date, cela reste un choix stratégique dans le cas ou l’affaire Ferrand aurait une suite. Sylvie Goulard quant à elle a demandé à quitter le gouvernement. Citée dans l’enquête préliminaires sur les assistants des élus MoDem au parlement européen, Sylvie Goudard ne veut pas pénaliser l’exécutif si à son tour on lui demandait de s’exprimer sur le sujet afin de ne pas entraver la continuité du fonctionnement du ministère dont elle avait la charge.

Marielle de Sarnez et François Bayrou sur la sellette?

A noter que Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires Européennes a annoncé qu’elle serait susceptible de quitter le gouvernement pour prendre la présidence de MoDem à l’Assemblée nationale. Une enquête préliminaire la visant directement (ainsi que 18 eurodéputés français) a été ouverte fin mars. Elue députée de la 11ème circonscription de Paris, la ministre a déclaré que si le président lui demandait, elle briguerait la présidence du groupe MoDem dans l’hémicycle. Une manière de limiter les dégâts? François Bayrou reste lui en mauvaise posture puisqu’il doit conduire la première grande réforme du quinquennat, sur la moralisation de la vie publique. La suite au prochain épisode…

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements