Nouvelle baisse des APL

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
L'année dernière, le coup de rabot de 5 € dans les APL avait fait polémique. Or, au premier octobre, les allocataires vont encore voir diminuer leurs aides au logement. Quand on sait qu'en France 2,8 millions de foyers touchent les APL, cette nouvelle n'a pas été très bien accueillie.
Accueil / Actualités / Nouvelle baisse des APL

Qui va être concerné ?

Moins d’un après avoir diminué de 5€, les APL, aides personnalisées au logement, vont encore être revu à la baisse. Le 1er octobre prochain, ces aides ne seront pas revalorisées comme chaque année sur l’indice de révision des loyers. Lorsque l’on sait que cet indice est en hausse de 1,8 %, les APL vont perdre en moyenne 4,68 €. C’est Manuel Domergue, de la fondation Abbé-Pierre, qui a révélé cette mesure du gouvernement.

Étant donné que le calcul est fait à partir d’un pourcentage, 1,8 %, cette mesure va toucher différemment les bénéficiaires de ces aides. Effectivement, selon le montant des APL, le manque à gagner sera plus ou moins important. Et ce sont les personnes qui en ont le plus besoin qui seront le plus impactées.

Un étudiant boursier qui touche environ 255 € d’APL devrait vers perdre 4,6 € par mois.
Une femme au RSA, élevant seule 2 enfants, et percevant autour de 485 € devrait perdre 8,7 € par mois.

 
Une décision qui n’a pas tardé à faire réagir. Selon le député communiste, Sébastien Jumel, il s’agit d’un « scandale d’État. » Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, dénonce lui un gouvernement qui « essaye de faire des économies budgétaires, et le plus facile c’est de les faire sur les pauvres ».

Le gouvernement assume

mézard-baisse-apl
 Cette mesure se trouve dans la loi de Finance 2018, votée à la fin de l’année dernière. Selon le ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard, qui n’a pas dissimulé son agacement de voir une nouvelle polémique autour des APL,le gouvernement n’a rien a caché. Pour se défendre, le gouvernement a expliqué qu’il était question d’une mesure visant à équilibrer le gel des loyers en 2018 dans les logements sociaux.

 

Des coups de rabot, je ne connais pas un gouvernement qui n’en a pas mis en place. On fera en sorte de ne plus en avoir à partir de 2019.

Pas de commentaire