Baisser les APL pour mieux baisser les loyers ?

Depuis l'annonce de la baisse des APL (aide personnalisée au logement) de 5 € par mois, propriétaires et locataires se sont exprimés. Si la mesure est controversée, Emmanuel Macron souhaite tout de même la mettre en place voire aller plus loin.

baisse apl loyers

Des aides au logement qui s’essoufflent

Pour rappel, dès le 1er octobre, les bénéficiaires des APL recevront 5 € de moins. En échange, le seuil d’attribution sera lui aussi baissé, à 10 € au lieu de 15 €. Cela permettra à 140 000 personnes supplémentaires de percevoir cette aide.

À ce jour, 6,5 millions de français reçoivent une compensation de la CAF pour les aider à payer leurs logements. Selon un rapport de la Cour des comptes, à chaque euro ajouté aux APL, les loyers augmentent en conséquence de 50 à 80 centimes. Ainsi, cette aide serait, toujours selon la Cour des comptes, à bout de souffle et perdrait de son efficacité.

Dans une récente interview pour le Point, Emmanuel Macron explique qu’il souhaite aller au-delà de la baisse déjà proposée. Cependant, ce n’est pas sans but. Selon lui, les APL participent à l’inflation des loyers, surtout en zones tendues. Cet abattement des aides permettrait donc d’empêcher la hausse ou de faire diminuer les prix des locations.

Pourtant, selon de récentes études sur la période 2001 à 2010, les loyers ont augmenté de 32 % et les aides de seulement 16 %. Le lien entre aides et prix du loyer est de plus en plus faible. En effet, les propriétaires fixent plus leurs prix du fonction du marché et non pas des aides perçues par les locataires ou potentiels locataires.

D’autres dispositifs pour baisser les loyers

Si la baisse des allocations est une mesure qui se ressent sur les locataires, plusieurs lois sont en faveur des propriétaires. C’est le cas de la loi Pinel qui sera active jusqu’au 31 décembre 2017. Dès l’automne, de nouvelles lois seront annoncées pour les logements et permettront peut être aux propriétaires de biens immobiliers de les faire louer pour moins cher.

Pour Emmanuel Macron,

Il faut libérer le droit de l’urbanisme, les procédures, réduire les coûts, les normes, libérer le foncier public et parapublic plus fortement en permettant de vendre à bas prix, simplifier ces règles en ciblant en particulier les zones tendues, c’est-à-dire le Grand Paris, Lyon et la frontière suisse, ainsi qu’Aix-Marseille.

Le gouvernement a donc pour projet, grâce à la loi logement, de contribuer à une baisse effective des loyers. Si quelques idées de la loi ont déjà été présentées, il manque encore des informations, notamment sur la loi Pinel. Affaire à suivre, donc.
L’objectif est donc que peu à peu, les propriétaires suivent la tendance et revoient les prix de leurs loyers à la baisse.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements