Résidence secondaire : les français bridés par les taxes

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Face à la reprise du marché des résidences secondaires, Orpi vient de publier un sondage OpinionWay qui révèle que la peur des taxes est le premier frein à l'achat d'une résidence secondaire pour 59% des français.
Accueil / Actualités / Résidence secondaire : les français bridés par les taxes

A l’heure où les français peaufinent leur planning d’été et pour une partie l’organisation vers un séjour dans leur résidence secondaire, cette étude révèle des chiffres intéressants. 55% des sondés se déclarent prêts à acheter une résidence secondaire pour y passer les vacances. Pour 28% d’entres eux c’est aussi le lieu parfait pour profiter de sa retraite et pour 21% c’est une bonne astuce pour se constituer un patrimoine financier. Pourtant tous ces potentiels investisseurs ne parviennent pas à franchir le pas : quel est le frein? Pour quelles raisons cette envie ne se transforme-t-elle pas en investissement? Plusieurs axes de réponse apparaissent via ce sondage. Les taxes (foncière et d’habitation notamment), premier argument pour 59% des sondés restent le frein majeur. 52% des personnes interrogées on annoncé leur peur des frais « divers » tels que l’entretien et les factures diverses (eau, électricité, chauffage ou assurance).

« Une refonte globale fiscale est nécessaire mais il est déjà encourageant de voir que les Français reviennent sur un marché dont ils s’étaient détournés il y a 2-3 ans », explique Bernard Cadeau, président du réseau Orpi

Un chose est sûre, les travaux font fuir les français! L’absence de travaux fait partie des critères indispensables à l’achat d’une résidence secondaire! Suivi de près par le prix qui doit être « raisonnable » pour 66% des français et l’espace disponible pour accueillir la famille. Ce qui montre que les potentiels investisseurs envisagent leur résidence secondaire comme un point de chute pour les vacances et la famille plus que pour en faire du locatif. Autre surprise du sondage, les français considèrent clairement que la résidence secondaire peut être un choix stratégique d’investissement. En effet, 1/3 d’entre eux sont « prêts à investir à un bon prix même s’ils ne sont pas propriétaires de leur résidence principale ». L’explication est simple : s’ils n’ont pas les moyens d’acheter leur résidence principale, acheter une résidence secondaire peut apparaître comme un moyen plus rapide et moins onéreux de devenir propriétaire. A noter que 38% des réponses ciblent les zones « près de la mer » pour un éventuel achat. Certaines région côtières, à l’image des Landes par exemple, sont d’ailleurs tellement prises d’assaut pour les investissements en résidence secondaire que les habitants à l’année ont parfois du mal à trouver un logement.

*Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 1500 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française entre les 2 et le 4 mai 2017.

Pas de commentaire