Bon Plan investissement : le Canada !

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Bon Plan investissement : le Canada !

Nouvelle rubrique, nouveau concept : les bons plans investissement de par le monde. On a raté la montagne et les forêts (traitées dans ces actualités mais pas dans la rubrique Bon Plan), le Canada ne nous échappera pas !

Investir en France, c’est so boring. La montagne ? Les fashion faux pas à répétition des skieurs sont une insulte au bon goût. La forêt ? Les arbres sont très bien, au chaud, dans le fond de la cheminée. Reste le Canada, ses caribous, son sirop d’érable, son immobilier tellement attractif que les étrangers, et surtout les Français, sont grandement invité à dilapider leurs maigres économies dans les maisons de trappeurs plutôt qu’une chambre de bonne aux relents haussmannien.

Mais au-delà des clichés précédemment cités, l’immobilier est extrêmement intéressant pour les Français au Canada. En effet, ils ont la possibilité d’éviter la double imposition (France et Canada), ce qui déjà, est fort intéressant. L’autre particularité de ce côté-ci des Amériques est qu’il est possible d’utiliser l’emprunt pour financer sont chat, contrairement aux États-Unis, où il est obligatoire de payer cash.

Une fiscalité moins élevée

Le Canada a décidé de frapper fort pour convaincre les Français d’investir sur son territoire. Déjà, le gaulois est entièrement accompagné, des premières démarches à la remise des clés. Ainsi, les agents se chargent de trouver le logement correspondant aux désirs de l’investisseur et prennent en charge toutes les démarches administratives. Cet accompagnement, tant fiscal que juridique, est disponible pendant 12 mois.

Les assurances, frais de copropriété et autre taxe foncières sont déductibles des loyers bruts. Autre avantage, le prix d’acquisition est amortissable progressivement. Cela correspond peu ou prou au statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) en France. Enfin, au Canada, l’impôt à payer correspondra à 22% des loyers nets déduit des charges. Soit un très, très faible montant. Alors, pourquoi attendre ? Chaussez votre coiffe à queue de castor découvrez l’hiver canadien.

 

Crédit Photo : Adrian Reynolds/Shutterstock.

Pas de commentaire