Prolongation du dispositif Pinel : les villes concernées

L'annonce de la loi logement mercredi 20 septembre a soulagé en partie les professionnel du secteur immobilier. En effet, la confirmation du prolongement du dispositif Pinel ainsi que du PTZ pendant quatre ans, laisse entrevoir des perspectives de développement pour le marché immobilier. Cependant, leur zonage est restreint afin de soutenir la construction et l'investissement locatif dans les régions où l'offre n'est pas suffisante.

zonage Pinel PTZ

 

Les zones exclues du dispositif

Julien Denormandie a confirmé les bruits de couloir qui circulaient récemment : les dispositifs Pinel et PTZ seront reconduits pour quatre ans, jusqu’au 31 décembre 2021 afin de soutenir le marché immobilier.
Toutefois ces mesures d’aide à la construction et à la rénovation de logements seront recentrées pour être plus efficace sur les villes définies comme prioritaires.

Ils sont pérennisés pour quatre ans, jusqu’en 2022, pour donner de la lisibilité au secteur et recentrés sur les zones urbaines.

Précise Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires
Le prêt à taux zéro ne sera effectif que sur les zones Pinel A bis, A et B1 en ce qui concerne les achats de logement neuf ; à noter qu’exceptionnellement pour l’année 2018, les transitions sur la zone B2 seront plus souples. Pour ce qui est de la rénovation de logement ancien, le PTZ sera recadré uniquement sur les zones B2 et C.

Il en va de même pour le dispositif Pinel qui sera recentré autour des zones A bis, A et B1 et exclura les villes situées en B2 et C.
Cela veut dire que les villes de moins de 250 000 habitants ne pourront plus bénéficier d’une réduction d’impôt en échange d’un investissement locatif à partir du 31 décembre 2017 ; date à laquelle cette loi s’arrêtera dans ces communes. Parmi celles en zone B2 on peut citer : Epinal, Limoges, Albi, Montauban, Tarbes, Chalon-sur-Saône, Perpignan, Pau, Arles, Angoulême, Brive-la-Gaillarde, Béziers, Châteauroux, Agen, etc

Le reste du territoire français est classé en zone C, elle regroupe les communes ayant le moins de tension entre le nombre de locataire et le nombre de bien immobilier.

Les villes où réaliser son investissement locatif Pinel

Dès le début de l’année 2018, si vous souhaitez bénéficier des avantages fiscaux du dispositif Pinel, il faudra que le bien immobilier en question soit situé dans les zones Pinel Abis, A et B1. Celles-ci regroupent les villes de plus de 250 000 habitants, des localisations judicieuses compte tenu de la forte demande qui y règne.

La capitale et les 29 communes limitrophes constituent la zone A bis, la plus tendue étant donné le faible niveau de l’offre de logements comparé à la demande.
L’Île de France, l’ensemble de la Côte d’Azur ainsi que les villes françaises de l’agglomération genevoise font partie de la zone A.

La zone B1 comprend toutes les villes de plus de 250 000 habitants ainsi que certaines communes affichant des prix élevés (la Corse, Annecy, Bayonne, Saint-Malo, La Rochelle, les DOM TOM…). On y retrouve Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Nantes, Rennes, Strasbourg, Lille, etc.

Des localisations intéressantes pour y réaliser un investissement locatif compte tenu de leur attractivité, de leur dynamisme économique et de leur croissance démographique.

Partagez l'article :

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements