Suivez-nous :

Pinel élargit ses horizons en 2020

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Pinel
  • Commentaire 0
Angers et Poitiers ont repris leurs quartiers en milieu d’année 2019. Ces villes classées en zone B2 et donc disparues du dispositif après le recentrage, sont redevenues éligibles à la défiscalisation. L’entrée de nouvelles villes dans le dispositif est à la réflexion.
Accueil / Actualités / Pinel élargit ses horizons en 2020

Respecter le zonage, condition sine qua non

Lors de son entrée en vigueur, le dispositif Pinel a découpé la France en plusieurs zones, la zone A, Abis, B, B1, B2 et C. Celles-ci déterminent les territoires sur lesquels les propriétaires peuvent défiscaliser leur location, mais également les plafonds à respecter. Le plafond de loyer, par le propriétaire, et le plafond de ressources, pour le locataire. Le gouvernement s’est basé sur les villes dans le besoin d’un renouvellement de parc immobilier pour délimiter les zones. C’est alors tout naturellement, en partant du constat que ces besoins avaient évolué, que le dispositif a recentré son avantage fiscal. Ainsi, en 2019, les villes faisant partie de la zone B2 et C sont sorties de Pinel. Après quoi, Poitiers et Angers sont revenues dans la liste des communes éligibles en zone B1.

D’autres villes anciennement B2 en réflexion

montauban-eligible-pinel-zoneb1

Après avoir entendu les arguments des élus d’Angers et de Poitiers, le gouvernement se penche plus sérieusement sur le besoin actuel des villes anciennement situées en zone B2 et C. Narbonne, Béziers, Montauban et Pau sont notamment à l’étude. Seule crainte des élus, encourager la surproduction de résidences neuves et revenir à une situation critique comme celle du début des années 2000. Les investisseurs n’en sortiraient pas gagnants.

Les conséquences du retour à l’éligibilité pour Angers et Poitiers

Angers et Poitiers savent encore rester raisonnables. Cinq programmes sont en construction à Angers, où il faut compter environ 3 600 € le mètre carré. À Poitiers, le budget à consacrer est moins important. Le mètre carré s’élève à environ 2 900 €. Un seul programme neuf est en cours de construction mais de nouveaux projets devraient être lancés, grâce au retour du dispositif de défiscalisation Pinel. Les prix risquent d’en pâtir, mais pour l’instant, ces deux communes sont bien en-dessous du plafond d’investissement du dispositif, fixé à 5 500 € / m².

Attention

Seuls les centres des villes sont redevenus éligibles à Pinel. Un programme neuf en périphérie ne pourra pas bénéficier de la défiscalisation.

Louer un bien en zone B1

S’il souhaite défiscaliser grâce à la loi Pinel, le propriétaire angevin ou poitevin devra louer son bien à un prix maximum de 10,28 € au mètre carré, plafond en vigueur dans la zone B1. Un montant qui est cohérent avec le montant des loyers, et qui appelle une rentabilité brute autour de 3 à 4 %, hors avantage fiscal.

A lire également

Pas de commentaire