Prélèvement à la source reporté, le moment de rénover

L'Assemblée nationale a validé en juillet le report d'un an du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Ce ne sera pas dès le 1er janvier 2018 mais dès le 1er janvier 2019 que la modification prendra acte.

Qu’est-ce que cela va changer pour vous ?

Pour vous, rien de vraiment changé : à la place de déclarer vos impôts sur le revenu et de les payer, ce sera à votre employeur de s’en charger. L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels de 2018 sera annulé via un crédit d’impôt spécifique.

La France est le dernier pays d’Europe où le prélèvement n’est pas fait à la source, cette mesure vise donc à homogénéiser le processus au niveau européen ce qui facilitera les déclarations. Pour l’ex-ministre de l’Économie, Michel Sapin, cette disposition pourrait infliger un « choc psychologique » aux Français lorsqu’ils verraient leurs salaires amputés sur leur fiche de paie.

Ainsi, pour 2018, le principe reste le même qu’en 2017. Au courant de l’été, l’administration fiscale vous demandera de choisir entre taux réel ou taux neutre pour le prélèvement. En octobre, elle transmettra à votre employeur votre taux de prélèvement via la DSN, qui sera appliqué dès janvier 2019. Par la suite, si le salaire change, le taux changera en parallèle afin de correspondre à celui-ci.
Afin d’empêcher les potentiels abus, le gouvernement a déjà mis en place des dispositions pour que les contribuables ne puissent pas gonfler leurs revenus de 2018 et être remboursés de plus que ce qu’ils n’auraient payés.

En revanche, les déductions fiscales ne seront pas reportées. Les travaux en bien locatif par exemple, sont déduites de 100 % de l’impôt sur le revenu sous le plafond de 10 700 €, auquel cas le reste sera déduit l’année suivante.

Travaux de rénovation : le moment de se lancer

Entre 2018 et 2019, cela sera moins rentable de faire des travaux. Le mieux est de les faire avant la fin de l’année 2017, dans la limite de 10 700 €, car toute dépense supérieure ne serait pas reportée comme habituellement, ou d’attendre 2020 pour retrouver un taux de déduction de 100 %.

10 700 €
C’est le total maximum que vous pouvez déduire de vos impôts chaque année suite à des travaux dans vos biens locatifs.

Pourquoi le report habituel ne serait pas valable ? Tout simplement car les impôts sur le revenus seront déjà de 0 €, et que l’on ne peut déduire négativement. En 2019, vous ne pourrez déduire que 50 % du montant de vos travaux. Il vaut mieux, donc, attendre 2020 sauf en cas d’urgence.

Ces différences de taux sont dus au changement : passer du prélèvement après déclaration, sur les revenus de N-2 à un prélèvement à la source des revenus actuels ne sera pas possible sans une année « blanche ».

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements