Logement pour les étudiants, le compte à rebours est lancé !

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Comme chaque année à la même époque, la rentrée arrive à grands pas et l'été est généralement synonyme de déménagement-aménagement pour bon nombre d'étudiants. Au milieu de tant de démarches administratives, il est parfois compliqué d'y voir clair...Pour vous aider, retrouvez ci-dessous quelques conseils pour bien préparer votre future location.
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Logement pour les étudiants, le compte à rebours est lancé !

En amont bien ficeler son dossier de candidature

Avant de se lancer dans la course folle de la recherche de la perle rare, il est important, voire primordial de bien préparer son dossier de candidature à la location afin d’être prêt le jour J. En effet, le fait d’avoir un dossier complet à rendre lors de vos visites donnera de vous une image rassurante permettant ainsi plus facilement aux agences de vous recommander aux éventuels propriétaires/bailleurs.
Plusieurs pièces justificatives vont donc vous être demandées, à savoir :

  • une pièce d’identité en cours de validité pour justifier de votre identité (CNI, permis de conduire, passeport)
  • un justificatif de domicile (attestation sur l’honneur de votre hébergeant, quittance de loyer, facture EDF…)
  • une carte étudiante (à défaut un certificat de scolarité)
  • un justificatif de ressources pour vous ou vos parents s’ils se portent caution (trois derniers bulletins de salaire, avis d’attribution de bourse, justificatif de versement des prestations sociales de la CAF, justificatif d’indemnités de stage…)

Bien qu’elles soient dans leur droit de vous demander certains documents, les agences immobilières ne peuvent pas tout vous demander et vous êtes dans votre droit de refuser de fournir par exemple un extrait de casier judiciaire, une copie de relevé bancaire ou un dossier médical. Toutes ces informations sont strictement personnelles et ne sont pas obligatoires dans le cadre d’une demande de location.

Une fois votre dossier bouclé sous le bras, vous pouvez alors partir à la recherche de votre futur nid en scrutant les annonces immobilières de professionnels ou de particuliers. Peu importe le prestataire que vous choisirez, il est impératif de bien vérifier le bail que vous allez signer. En effet, il doit absolument comporter certaines mentions et clauses particulières. Pour vous assurer de la véracité des propos n’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement.

Quelles sont les aides au logement ?

En tant qu’étudiant, en plus des bourses que vous pouvez éventuellement toucher, vous pouvez cumuler et prétendre également à des aides au logement. Pour pouvoir y accéder, il faut cependant respecter certaines conditions comme par exemple être titulaire du contrat de location qui doit être impérativement à votre nom et pas à celui de vos parents. Vous devez également occuper le logement à titre de résidence principale et bien sûr avoir des revenus qui ne dépassent pas un certain plafond de ressources. Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur le site de la CAF.

Il existe deux types d’aides : l’Aide Personnalisée au Logement, plus communément APL et l’Allocation de Logement à caractère Social, l’ALS. Si les deux aides sont données par la CAF, elles ne sont pas versées de la même manière, l’APL est directement versée sur le compte du propriétaire-bailleur; au locataire de payer la différence ; alors que l’ALS est payée au locataire.
Il faut savoir que les APL couvrent les logements tels que les cités universitaires et les locations en HLM alors que l’ALS couvre l’ensemble des biens qui ne sont pas conventionnés.

Être étudiant et louer en Pinel c’est possible !

location-rentrée-etudiantsEn tant qu’étudiant vous pouvez aussi bénéficier de biens mis en location via le dispositif Pinel. Ils ont l’avantage d’être limités par des loyers plafonnés et soumis également à conditions de ressources, ce qui peut s’avérer intéressant pour des étudiants à faibles revenus. Et si vous n’êtes pas réfractaire à partager votre canapé ou vos poêles pourquoi pas tenter l’expérience de la colocation ? Ceci vous permettra d’habiter un logement plus spacieux, dans une ambiance sympathique tout en ayant votre petit coin à vous…

Dans une ville étudiante comme Toulouse, pour un 25 m² comptez un loyer minimum charges comprises de 320 € et un loyer moyen de 442 €.

Pas de commentaire