Location d’un logement étudiant : quel budget prévoir ?

L'année scolaire va bientôt se terminer et il faut déjà anticiper et penser à la rentrée de septembre 2018 ! En tant que parents de jeunes étudiants ou étudiant futur locataire, il est primordial de savoir quelles charges vous attendent dès l'emménagement et ce mensuellement, tout au long de l'année. Il est important d'anticiper son budget afin de ne pas se retrouver au pied du mur face à des frais imprévus. Point sur les charges à prévoir pour un logement étudiant...

montant-logement-etudiant

Quels sont les biens les plus prisés par les étudiants ?

De manière générale, deux types de biens se louent assez facilement à des étudiants : les studios ou les appartements de type T1. En effet, généralement la majorité des étudiants sont célibataires et sans enfants, ce qui implique que leurs besoins en surface sont moindres qu’un couple qui préférera louer un T2. L’autre caractéristique la plus recherchée est la situation géographique du bien, les étudiants vont plutôt rechercher un bien proche des écoles et universités, proche des commodités et si ce n’est pas le cas, à minima à proximité des transports en communs.

En moyenne les tarifs pratiqués sont les suivants :

  • un studio se loue à 499 €
  • un T1 se loue à 496 €

Les étudiants, n’ayant pas de revenus fixes, doivent pouvoir compter sur une personne qui se porte caution en cas de loyer impayé. Dans la majeure partie des cas, la famille va assurer ce rôle, mais il arrive que des étudiants n’aient pas d’autre recours que de faire appel à des cautions locatives étudiantes comme par exemple Visale (caution garantie par l’Etat).

Quel budget prévoir pour le 1er mois ?

logement-etudiant-prixLors de la recherche d’un bien, le loyer représente « LE » critère grâce auquel vous allez effectuer votre choix, cependant il ne faut pas s’arrêter à ça, plusieurs charges viennent s’ajouter mensuellement. En plus de votre loyer le 1er mois vous allez devoir vous acquitter :

– du dépôt de garantie : généralement le montant est égal à un mois de loyer hors charges. C’est sur ce montant que le propriétaire ou l’agence retiendront le montant d’éventuels travaux à réaliser en cas de dégradation du bien. Si toutefois aucun problème n’est relevé, ce montant sera rendu au départ du locataire.

– des frais d’agence et frais de dossier : dans le cas où vous faites appel à une agence pour louer un bien, vous allez devoir payer cette somme en contrepartie du service rendu, à savoir les recherches, les visites…En moyenne pour un logement étudiant il faut compter dans les 400 € cependant cette somme peut varier d’une agence à l’autre.
Bien entendu, si vous passez directement par un particulier propriétaire, vous n’aurez pas à payer ces frais.

– la taxe d’habitation : cette facture doit être réglée entre septembre et novembre. Elle peut soit être mensualisée soit payée en une seule fois. Attention, cette taxe est due si vous viviez dans le logement au 1er janvier de l’année en cours. Il faut compter environ 200 € en sachant que le montant peut varier en fonction de la situation géographique du bien.

– des dépenses réalisées pour le déménagement/emménagement : dans le cadre du déménagement il faudra équiper un minimum le logement (sauf si vous louez un meublé) et louer un véhicule pour transporter et installer les meubles.

Des frais mensuels à ne pas sous estimer

Outre les charges à l’installation, il faudra également vous acquitter de charges mensuelles comme par exemple :

– l’assurance habitation : lorsqu’on loue un bien, l’assurance habitation est obligatoire et constitue une condition sine qua non d’acceptation de louer. En tant que locataire il est important d’être protégé contre les risques potentiels tel que dégât des eaux, incendie, vol…Pour le règlement vous pouvez demander à être mensualisé, trimestrialisé ou annualisé, il faudra compter environ 70 €.

– les charges diverses de logement : dans le montant des charges, sont généralement comprises les dépenses d’entretien de la résidence (poubelle, ménage, ascenseur…).

– les charges de fonctionnement : l’électricité et l’eau viennent en sus des autres charges et ne sont généralement pas comprises dans le loyer ni dans les charges de base.

– les frais annexes : ce sont des frais de type abonnement téléphonique et internet qui ne sont pas obligatoires mais très utile pour les étudiants qui ont nécessairement besoin d’une connexion.

– les courses et loisirs : poste à ne pas négliger, les courses représentent un réel budget mensuel.

Côté étudiant : les locations via le dispositif Pinel s’avèrent très intéressantes pour les étudiants car  il s’agit généralement de logements neufs qui bénéficient de loyers plafonnés et donc abordables.
Côté propriétaire-bailleur : investir dans un logement étudiant qui bénéficie du dispositif Pinel permet d’optimiser la rentabilité tout en minimisant les risques grâce à l’établissement d’un bail de location de courte durée.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements