Location : airbnb en plein boom

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Le site de location Airbnb continue son envolée et annonce déjà une année 2017 plus que florissante. Cet acteur devenu majeur sur l'échiquier de l'immobilier locatif, énonce ses règles.
Accueil / Actualités / Location : airbnb en plein boom

Airbnb ne connait pas la crise. Au vu des chiffres du premier trimestre, la plateforme de location prévoit déjà, pour 2017, un nouveau record d’activité en France.

67% d’hôtes supplémentaires

« Nous poursuivons sur notre lancée, à ce stade, notre croissance est de l’ordre de 50 % pour la France, tant comme destination, que comme marché émetteur », indiquait Emmanuel Marill, le directeur d’Airbnb France, aux « Echos ». L’année passée, Airbnb a annoncé une forte croissance malgré un contexte peu favorable. Le site relève 8,3 millions de voyageurs sur 2016. En 2015, ils étaient 4,7 millions. A noter que la part de français représente 59% des flux. En face l’offre de la plateforme doit s’adapter et ce sont aujourd’hui 400 000 logements mis à disposition sur le site, soit une augmentation de 70% par rapport à l’année passée. Le nombre d’hôtes est lui passé à 300 000 avec une augmentation de 67%. En moyenne, les hôtes Airbnb encaisseraient environ 2100 euros par an pour 26 nuits de location. Airbnb analyse sa croissance avec soin et certains constats relatifs aux chiffres de la start-up peuvent surprendre. Ainsi le développement du tourisme rural, dont la forte croissance permet une mise en avant par la direction de Airbnb. Si la capitale reste la première ville visitée, suivie de près par les grandes métropoles françaises, les zones moins urbaines de sont pas pour autant délaissées. La plateforme de location note également l’émergence d’un tourisme d’affaire et l’augmentation de 16% du nombre d’inscrits de plus de 60 ans.

6,5 millions d’impact économique dans l’hexagone

Alors que les hôteliers tirent la langue suite à une année 2016 plutôt ardue, le site ne connait, lui, clairement pas la crise. Une étude du cabinet Asteres, largement relayée par le site de location en ligne, son impact économique se chiffrerait à 6,5 milliards d’euros en 2016 en France, son deuxième marché après les Etats-Unis. On parle même de 30 600 emplois considérés comme soutenus par le biais de la plateforme dans les loisirs, la restauration et autres branches appartenant à l’économie touristique. Avec ses 29,88 millions de nuitées générées en 2016, le site représente encore moins de 8% du total des nuitées des hébergements touristiques. Les hôteliers en cumulent 200 millions à eux-seuls. Mais Airbnb entend bien continuer à faire sa place dans le paysage touristique et la direction France prévoie de généraliser fin 2017 le prélèvement de la taxe de séjour à 14 000 communes. Dans un premier temps 50 villes seront concernés (19 le sont déjà).

Pas de commentaire