Immobilier : Airbnb interdit au Japon

Les déboires continuent pour l’entreprise californienne de location saisonnière. Après la France et l’Allemagne, le Japon sévit à son tour.

Illégal. Au Japon, Airbnb est tout simplement illégal, en vertu d’une loi vieille de plusieurs dizaines d’années. Les contrevenants – ou plus généralement des particuliers qui ne sont pas au courant de l’interdiction – risquent des amendes et même des peines de prison dans les cas les plus grave.

Pour autant, la situation est très complexe. Voire paradoxale : le Japon draine des millions de touristes chaque année et ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour les accueillir, notamment en ce qui concerne l’hôtellerie. Pour autant, les professionnels du secteur pestent contre cette application qui réduit encore un peu plus leurs bénéfices.

France, Allemagne, Japon… À qui le tour ?

Même si les raisons de l’interdiction d’Airbnb sur le sol nippon sont plus historiques que financières ou commerciales, l’Allemagne et la France ont d’ores et déjà pris des mesures contre l’entreprise américaine. Une tendance qui devrait s’amplifier à l’avenir, tant Airbnb pose des problèmes aux économies des pays.

En effet, le modèle économique et l’attrait de la rentabilité poussent certains propriétaires à refuser les locations longues durées (avec un bail courant sur une ou plusieurs années) au profit des locations courtes, beaucoup plus rentables. Ainsi, des biens sont retirés du parc locatif traditionnel, aggravant encore un peu plus la crise du logement, particulièrement en France.

Crédit photo : © lkunl – Shutterstock

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements