Suivez-nous :

Le dépôt de garantie : la raison de la colère entre propriétaires et professionnels immobiliers

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
La situation est plus que tendue entre les propriétaires-bailleurs et les professionnels de l'immobilier. La raison ? Un proposition de loi du député, Mickaël Nogal, visant à confier la gestion du dépôt de garantie retirer la gestion du dépôt de garantie aux administrateurs de biens.
Accueil / Actualités / Le dépôt de garantie : la raison de la colère entre propriétaires et professionnels immobiliers

« C’est intolérable et coûteux! »

Pour l’Union nationale des propriétaires immobiliers, l’UNPI, s’en est trop ! La proposition de loi du député LREM, Mickaël Nogal, projetant de retirer la gestion du dépôt de garantie aux propriétaires, afin de la confier aux administrateurs de biens est inacceptable.

Selon Christophe Demerson, président de l’UNPI, « Il est utopique de penser que le tiers de confiance, qui n’est pas partie prenante au contrat de location, serait plus responsable que le bailleur lui-même pour la restitution de la caution.[…] Ils souhaitent empêcher les propriétaires de gérer librement leurs biens. C’est intolérable et coûteux! Il est surprenant qu’une profession joue contre l’intérêt de ses propres clients. »

En effet, si Mickaël Nogal a toujours assuré que la consignation du dépôt de garantie serait gratuite, l’UNPI est persuadée du contraire et que son coût incombera aux propriétaires.

Cette proposition de loi, qui doit être examinée prochainement, est soutenue par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) ainsi que l’association Plurience. Elle a vu le jour suite à un constat : 65 % des conflits entre propriétaires et locataires portent sur la non-restitution du dépôt de garantie. Cette nouvelle loi doit donc permettre d’apaiser et de sécuriser les relations entre les deux parties, en évitant que les locataires ne paient plus leurs derniers mois de loyer par crainte de ne pas récupérer leur caution.

L’UNPI quitte Clameur

Pour exprimer sa désapprobation face à cette proposition de loi et aux « positionnements anti-propriétaires » de certains syndicats de professionnels de l’immobilier, l’UNPI a décidé de se mettre en retrait de l’Observatoire des loyers Clameur, qu’il avait lui même créé, il y a plus de 20 ans, avec la Fnaim, l’Unis, Plurience, Foncia et le Syndicat national des professionnels immobiliers.

Norgal-depot-garantie-UNPI-Clameur

« L’UNPI n’a pas pour habitude le dénigrement des professionnels de l’immobilier qui sont des acteurs de terrain, mais les positions prises par leurs instances nationales imposent la rupture. »
(Christophe Demerson, président de l’UNPI)

Christophe Demerson a annoncé qu’un nouvel observatoire serait prochainement mis en place, avec de nouveaux partenaires. Ce dernier répondra à « l’intérêt légitime des propriétaires indépendants qui gèrent eux-mêmes leurs locations à plus de 60 %. » L’UNPI prévoit aussi de développer, pour 2021, un outil numérique de gestion locative autonome.

À lire également

Pas de commentaire