Immobilier : défiscaliser avec les résidences de services

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
La loi Censi Bouvard est un dispositif d’incitation à l’investissement locatif. Mais elle est plus précise, plus spécifique que la loi Pinel.
Accueil / Actualités / Immobilier : défiscaliser avec les résidences de services

D’ailleurs, il n’y a pas que la loi Pinel dans le monde de la défiscalisation immobilière. Sur un modèle semblable, la loi Censi Bouvard dispose d’atours tout à fait charmants. Le principe est le même que la loi Pinel : le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôt contre l’achat ET la location d’un logement en résidence de services.

Le diable se cachant dans les détails, Censi Bouvard et Pinel n’ont rien d’autre en commun que leur fonctionnement. Quand Pinel cible le logement résidentiel, Censi Bouvard ne s’occupe que des résidences de services. Quand le premier propose trois durées de location, le second n’en propose qu’une. Mais là où Censi bat Pinel à plate couture, c’est dans la complémentarité avec d’autres systèmes.

Pinel est solo, Censi plutôt duo

La loi Censi Bouvard révèle son potentiel seulement lorsqu’elle joue en duo. Et son meilleur partenaire est sans conteste le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP). En effet, Censi Bouvard est tout à fait complémentaire avec le LMNP, le premier s’occupant de l’achat, l’autre de la location.

Résumons. L’achat d’un logement en résidence de services avec la loi Censi Bouvard permet de bénéficier de 11% de réduction d’impôt pendant 9 ans (soit le temps de location minimum). Le LMNP permet, lui, de bénéficier d’un abattement fiscal de 50% sur les loyers perçus, si ces derniers ne dépassent pas 32 900 euros par an. Un duo efficace.

Crédit photo : Photographee.eu / Shutterstock.

Pas de commentaire