Les arnaques immobilières les plus courantes

Aujourd’hui, beaucoup d’arnaqueurs « immobiliers » parviennent à escroquer des particuliers vulnérables. Les principales victimes sont les propriétaires qui cherchent à tout prix à vendre leurs biens. Quelles sont les arnaques les plus fréquentes aujourd’hui dans le secteur immobilier ? Comment les reconnaître et les éviter ?

La « fausse visite » : une technique à la mode

Le principe est simple. De « fausses » télévendeuses entrent en contact avec ces propriétaires vendeurs afin de leur proposer leurs services : trouver des acquéreurs potentiels à leur place et organiser des visites, tout cela, contre une centaine d’euros environ et à payer à l’avance. Les propriétaires tombent rapidement dans le piège et n’hésitent donc pas à payer la somme demandée. C’est par exemple le cas d’une victime lilloise qui a payé 400 euros et a attendu la visite organisée, mais rien. Elle raconte avec désolation au journal “L’Essentiel” que personne n’était venu le jour J alors que l’argent avait été débité.


Le “faux” financement de prêts immobiliers

Cette propriétaire n’est pas la seule victime de ce genre d’escroquerie, on y ajoute les nombreuses plaintes
postées sur différents forums comme ceux des sites « Que Choisir » et « 60 millions de consommateurs ».

Un autre type d’arnaque très en vogue en ce moment : le « faux » financement de prêts immobiliers. Cette fois-ci, les escrocs se mettent dans la peau d’une maison de crédit afin de proposer des prêts à taux « incroyablement » bas dont peuvent bénéficier les particuliers, même ceux qui sont surendettés. Difficile de résister à de telles offres, beaucoup de futurs propriétaires succombent à ces offres alléchantes et s’acquittent de la somme demandée en contrepartie (frais de dossiers et autres).

Plus de 250 personnes se disent avoir été victimes de ces arnaques et ont déposé plainte auprès de l’Association française des usagers des banques (Afub), pendant que des milliers d’autres affirment recevoir régulièrement ce genre de « proposition de crédit” dans leurs boites mails.

Comment les éviter ?

Face à la recrudescence de ces pratiques, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) s’est empressée d’informer les consommateurs quant à ce genre d’arnaques courante sur la toile. Et l’ACPR n’a d’ailleurs pas hésité à lister les sites à éviter, comme par exemple pret-sans-frais.com, rapides-credits.com ou encore accord-particuliers.com.

Il est également conseillé d’ignorer les annonces et offres « trop belles pour être vraies », car en immobilier, les très très bonnes affaires n’existent pas. Alors si on vous propose une belle maison avec vue sur la mer ou un luxueux appartement parisien à presque rien, passez votre chemin !

Si vous êtes acquéreurs ou futurs locataires, évitez aussi d’envoyer de l’argent pour réserver un bien ou une location sans avoir bien enquêté avant, attendez au moins la visite des lieux avant de donner des documents vous concernant. Et enfin, jamais de paiement par mandat cash.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements