Réforme de l’ISF : y-a-t-il un vrai changement à venir?

Emmanuel Macron l'a très rapidement annoncé dans ses propositions : il souhaite réformer l'ISF pour le réduire au seul patrimoine immobilier. Depuis son élection, le suspens est à son comble et les redevables de l'ISF trépignent de savoir à quelle sauce ils seront mangés...

isf : quelle réforme par Macron?

« Soutenir ceux qui prennent des risques, ceux qui permettent de créer et de développer notre économie et d’orienter l’épargne vers le financement de nos entreprises et l’investissement. » : c’est en ces termes que le nouveau président a annoncé son ambition de recentrer l’ISF sur les biens immobiliers. L’idée? Déplacer les placements vers les investissements « à risque » plutôt que vers la pierre.

Les experts de l’immobilier dubitatifs

Les experts de l’immobilier semblent pour le moment peu convaincus que l’effet attendu le sera vraiment. La plupart estiment qu’une réorientation massive de l’épargne n’aura pas lieu et que les propriétaires immobiliers qui vendront certains de leurs actifs ne seront pas majoritaires. Dans les faits, les propriétaires de biens immobiliers ne devraient pas noter une augmentation de leur ISF. Par contre elle ne baissera pas autant que la douloureuse du contribuable qui aura investi dans des actions et obligations.

L’assurance vie, placement le plus sollicité

Les experts de l’immobilier avancent le fait que les français apprécient les placements sûrs. Le plus choisie est l’assurance vie, qui a une fiscalité avantageuse comparée aux revenus fonciers, lourdement taxés via l’impôt sur le revenu. Autre point qui pourrait faire capoter l’ambition d’Emmanuel Macron de dévier les placements de français en taxant l’immobilier… L’attachement aux biens, en particulier lorsqu’il s’agit d’héritages familiaux ou simplement de résidence secondaire. Globalement, une éventuelle réforme de l’ISF peut convaincre les investisseur en devenir de changer leur fusil d’épaule mais ne fera pas vendre ceux qui possèdent des biens. Autrement dit un changement au long court dans les effets seront visibles sur le flux d’investissements à échéance lointaine.

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements